Cote d'Ivoire: Mgr Jean Salomon Lézoutier (évêque du Diocèse de Yopougon) - "La suspension n'a pas été levée"

18 Septembre 2019
interview

L'évêque des lieux se prononce sur l'affaire de Maman Pauline qui a secoué récemment son diocèse.

Mgr Jean Salomon Lézoutier, vous avez suspendu les activités de Maman Pauline, responsable de la communauté Maria Rosa Mystica, lors de la messe chrismale, en avril dernier, à la cathédrale Saint André de Yopougon. Ces derniers temps, nous entendons dire que la suspension a été levée, qu'en est-il exactement ?

La suspension n'a pas été levée. Elle a été suspendue, non pas pour une faute qu'elle aurait commise, mais parce qu'une personne se réclamant de sa communauté est passée à la télévision pour proclamer qu'elle était Dieu.

Quand on sait ce qui se passe actuellement au Bénin, où une dame s'est autoproclamée Dieu et une église est en train de naître avec pape, cardinaux, etc., nous avons voulu une suspension préventive pour pouvoir mener une enquête à la suite de laquelle une décision sera prise.

Maman Pauline, selon ses dires, serait membre du conseil de sa paroisse. Elle dit n'avoir pas envoyé cette dame.

Les résultats de l'enquête démontrent que la Communauté Maria Rosa Mystica n'est pas impliquée dans le message livré par cette dame qui a proclamé Maman Pauline Dieu.

Cette nouvelle a été portée devant les membres du conseil presbytéral qui en a pris acte. Moi également.

C'est à la suite de tout cela que nous avons demandé cette suspension pour voir si autour de cette affaire, il y a encore des choses qui peuvent être rectifiées dans cette communauté.

C'est ce que nous sommes en train de faire. Nous avons demandé un démenti de la part de la communauté.

Dans le respect du parallélisme des formes, il fallait que la communauté aille à la télévision pour faire un démenti qui prouve que ce n'est pas elle qui a envoyé cette dame et que maman Pauline n'est pas impliquée dans ce message.

Ce démenti a-t-il été fait ?

Oui. Nous avons demandé à la communauté de respecter la suspension. Cela fait bientôt six mois et elle l'a vraiment respecté. Elle a suspendu ses activités.

Par conséquent, à la rentrée pastorale, dans le mois d'octobre, quand tous les prêtres seront revenus, nous donnerons le résultat final concernant cette communauté.

Nous avons également demandé qu'elle ait un directeur spirituel en tant que voyante, en tant que responsable d'une communauté.

Ce prêtre a été choisi. Je pense qu'incessamment, nous prendrons la décision qui convient et nous la proclamerons par écrit pour que tout le monde puisse en avoir exactement la teneur.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.