Cote d'Ivoire: Vaccination obligatoire pour les femmes enceintes et les bébés

Un décret pris en conseil des ministres rend obligatoire la vaccination des nourrissons et des femmes enceintes lors des campagnes de vaccinations et lors des vaccinations de routine. Des sanctions sont aussi prévues.

« Malgré une couverture vaccinale en Côte d'Ivoire généralement supérieure à 80%, il a été constaté que de nombreuses cibles, femmes enceintes et enfants, échappent chaque année à la vaccination. Il est maintenant nécessaire de réglementer », a expliqué le porte-parole du gouvernement Sidy Touré à l'issue du conseil des ministres à Yamoussoukro.

Le texte prévoit donc l'obligation pour les bébés de zéro à 11 mois, ainsi que pour les femmes enceintes, de se vacciner. Le gouvernement rappelle la gratuité des campagnes de vaccinations et revendique la disponibilité de ces vaccins dans les sites de vaccinations.

« Ce décret formule des sanctions pour tout parent, tuteur, ou représentant légal qui refuse délibérément d'assurer à son enfant des soins médicaux préventifs et particulièrement la vaccination. Et il punit celui qui vend les vaccins visés par le présent décret », a ajouté le ministre sans préciser la nature des sanctions prévues.

Si la Côte d'Ivoire se targue d'avoir éliminé le tétanos maternel et néonatal, ou la polio, il reste du travail au gouvernement qui a consacré cette année plus de 10 milliards de francs CFA à l'achat de vaccins.

L'augmentation du Produit national brut de la Cote d'ivoire l'oblige à prendre une part plus importante dans le financement des programmes de vaccination, et va entrainer d'ici 2025 le retrait progressif de l'Alliance globale pour les vaccins, GAVI, qui cofinance ces campagnes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.