Cameroun: Arrondissements de Campo et Niete - Un projet d'exploitation de 5000 ha met la controverse

19 Septembre 2019

Les sous-préfets et les maires ont entrepris des rencontres. Les chefs traditionnels sont dans l'expectative. Les populations riveraines aux abois. Le projet prend de l'eau.

Il s'agit d'un projet de construction d'un complexe industriel de production et de transformation de l'huile de palme par la Société CAMVERT SARL installée à Yaoundé. Cette plantation industrielle qui va s'étendre sur 50 000 ha va englober 5000 ha des plantations villageoises et communautaires, essentiellement dans l'arrondissement de Campo, mais aussi Niete dans le département de l'océan, région du sud Cameroun.

Ce projet s'étend sur 16 villages dans l'arrondissement de Campo et une partie de l'arrondissement de Niete. Au cours d'une rencontre présidée par Mbotiji Hotison Babila, sous préfet de Niete, en présence du Maire Jean Jaurès Mengue, ainsi que les différentes parties prenantes du projet, des voix se sont élevées pour dénoncer. Faisant allusion a l'achat par les Chinois des domaines qui a fait l'actualité au Cameroun, Le chef du village Adjap a mis en garde « ce qui se passe ailleurs ne doit pas arriver chez nous » Et le chef a martelé « Nous sommes entrain de brader notre patrimoine foncier »

Une intervention qui a fait monter l'adrénaline dans la salle. Les riverains ont pris l'exemple de la Socapalm et Hevecam. De fait « depuis 40 ans, nous vivons dans une misère indescriptible. Et pourtant, Socapalm, une société de production d'huile de palme et Hevecam, une société de production d'Hévéa sont installées chez nous » Malgré les assurances du représentant de la Societe Camvert « c'est notre première expérience, notre societe est entièrement Camerounaise. Nous tiendrons compte des intérêts de tous » Rien n'y fit. On déplore l'absence de développement subséquent à l'installation des sociétés dans la zone « après Socapalm et Hevecam, Camvert veut nous tuer »

Cet imbroglio observé a fait constater une absence de concertation entre les deux parties dans le cadre de la réalisation du projet. Pour le Maire « pour que le projet puisse être respecté, Camvert doit aller rencontrer les populations riveraines » Et le sous-préfet va rassurer « Si l'Etat a pensé, c'est pour le développement de Niete » Nous osons croire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.