Congo-Kinshasa: Certificat de décès

Servir et non se servir. C'est le maître mot qui constitue le leitmotiv de l'actuel Gouvernement. Hormis les appels au changement lancés par le peuple congolais, les acteurs politiques, les confessions religieuses, la société civile ainsi que le Président de la République, une nouvelle action vient de sceller l'avènement dudit changement tant attendu et tant réclamé.

Il s'agit, en effet, de la signature solennelle ce mercredi 18 septembre de l'acte d'engagement éthique par tous les membres du Gouvernement, y compris le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Celui-ci qui, d'ailleurs, a, dans cette ligne droite, convié ses poulains à s'abstenir de manière définitive aux antivaleurs telle que la corruption, le détournement des fonds, le népotisme, etc. ce, d'autant que l'Observatoire de surveillance de la corruption et de l'éthique professionnelle (OSCEP) entend véritablement jouer son rôle en cas de décèlement des actes ignominieux et saugrenus de la part des membres du Gouvernement.

Déjà, Augustin Mwenda Mbali, directeur général de cette structure étatique, les a tous appelés à bien exercer leurs prérogatives, sans toucher aux valeurs morales qui constituent manifestement la santé d'un Etat. Et donc, le changement des mentalités qui ne cesse d'être déclamé par le Chef de l'Etat Félix Tshisekedi, dûment lors de son dernier message à la nation, le 8 septembre, devient de rigueur. Le Gouvernement, n'étant en aucune façon une aubaine pour ces composants, surtout pour ce qui est des pays développés, ne peut-être une auberge des richesses pour les nommés du Congo-Kinshasa, s'il faut à tout prix aboutir à l'émergence combien recherchée par les congolaises et congolais.

D'où, cet acte d'engagement, qu'il soit, du point de vue mental, paraphé de plein gré ou de force, se révèle comme un acte de décès qui, sans nul doute, officialise la fin des antivaleurs ou encore de l'enrichissement personnel. Car, les potentialités du sol et du sous-sol congolais doivent, de manière concrète, bénéficier au peuple congolais et non aux simples individus. Il est temps de servir...

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.