Congo-Kinshasa: Investissements - Les entrepreneurs belges en attente des signaux positifs

L'accompagnement des entreprises belges en République démocratique du Congo (RDC), tel que souhaité par le président Félix Tshisekedi, est soumis à des préalables essentiellement d'ordre politique et économique.

L'opération de charme entamée le 17 septembre par le chef de l'Etat pour attirer des investissements du royaume de Belgique en RDC est soumise à plusieurs conditionnalités d'ordre socioéconomique. Le patronat belge, en effet, attend des autorités congolaises plusieurs signaux positifs dont la stabilité politique et macroéconomique, la bonne gouvernance, l'amélioration des infrastructures, l'offre d'une main d'œuvre qualifiée et des sources de financement.

« Notre pays dispose des nombreux champions dans des multiples secteurs qui pourraient, si les conditions sont réunies, apporter leur contribution au développement économique de la RDC », a répondu le président de la Fédération des entreprises belges, Bernard Gilliot, réagissant à l'appel du président congolais.

Face aux chefs d'entreprises belges, Félix Tshisekedi s'est voulu rassurant quant aux conditions favorables de l'environnement sociopolitique congolais. Il a également fait part de l'amélioration des indicateurs sécuritaires et macroéconomiques sans ignorer les problèmes persistants, notamment le manque d'électricité, d'infrastructures et de main-d'œuvre qualifiée ainsi que la corruption. A ce sujet, le président de la République a annoncé la création prochaine de l'Agence de lutte contre la corruption dont le dossier sera prochainement en examen à l'Assemblée nationale.

Avant sa rencontre avec le président Tshisekedi, le vice-Premier ministre belge en charge de la coopération, Alexander de Croo, avait également exprimé quelques réserves pour la reprise totale des relations avec la RDC. « La page n'est pas complètement tournée et le programme de coopération en cours avec la RDC n'est en effet qu'un programme de transition en attendant la formation d'un nouveau gouvernement belge», a-t-il expliqué.

La suite dépendra également des preuves de la volonté du gouvernement congolais d'améliorer les conditions de vie de la population.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.