Sénégal: Signature de convention de collaboration des comités d'organisations des Jeux olympiques - «Paris2024» s'engage aux côtés de «Dakar2022»

19 Septembre 2019

Les comités d'organisation des Jeux olympiques «Paris2024» et «Dakar2022», ont signé hier, mercredi 18 septembre, une convention de collaboration visant à contribuer à la réussite des Jeux olympiques de la Jeunesse de Dakar en 2022.

Tony Estanguet, président du comité d'organisation des JO de 2024 et son homologue, Mamadou Diagne Ndiaye ont exprimé, à travers cet accord multiforme, leur commune volonté d'optimiser l'organisation de ces deux événements mondiaux.

Mamdou Diagna Ndiaye est déjà en mode fasttrack ! Le Président du Comité national olympique et sportif sénégalais, par ailleurs membre du CIO, qui entend démontrer à la face du monde le savoir-faire sénégalais multiplie les actions pour la réussite des JOJ Dakar2022.

Après le secteur privé marocain, le comité d'organisation peut désormais aussi compter sur celui des Jeux olympiques Paris 2024.

Les comités d'organisation des deux événements mondiaux sont liés depuis hier, mercredi 18 septembre, par une convention de collaboration qui a été signée à Dakar entre Tony Estanguet, président du comité d'organisation des Jeux de Paris 2024 et son homologue Mamadou Diagna Ndiaye, président de Dakar 2022 et du Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss).

C'était en présence de Roxana Maracineanu, ministre Français des Sports, de Denis Masseglia, président du comité national olympique et sportif français et de Remy Rioux, directeur général de l'Agence française de Développement.

A travers cet accord intitulé «Jokko»/Dakar 2022, Paris 2024 aura la responsabilité d'assurer la cohérence et de garantir l'efficacité des actions d'une «Equipe de France» composée d'acteurs multiples (AFD, Cnosf, Marie de Paris et certaines fédérations sportives).

Celle-ci aura pour objectif de contribuer à la réussite des JOJ de Dakar 2022, les premiers jeux organisés sur le continent africain, mais aussi, de partager les effets positifs de l'événement.

«DAKAR 2022 SERA UNE SOURCE D'INSPIRATION POUR 2024»

En tant que membre du Cio, Tony Estanguet, a dit toute sa fierté de voir le Sénégal abriter les futurs JOJ de 2022, tout en saluant le grand travail effectué par les autorités sénégalaises pour l'obtention de l'organisation des jeux. «C'est une fierté pour nous membres.

Ce sera un signal envoyé au monde entier. Les JOJ de 2022 seront organisés la première fois au Sénégal.

On voit qu'il y a une équipe bien en place qui a lancé beaucoup d'initiatives pour la réussite de ces jeux. A Paris, la structure a exploré les possibilités qui se présentent pour l'organisation des Jeux et être le plus efficace possible.

En France il y a une vraie volonté d'accompagner ce projet entre nos deux comités d'organisation.

L'intérêt pour Paris 2024, c'est de voir comment on coordonne, fédère les nombreux acteurs (Inseps, mairie de Paris, Insep) pour contribuer à la réussite de Dakar 2022, et l'AFD qui va jouer un rôle clé dans la convention», déclare-t-il, avant d'ajouter :

«Concrètement, il s'agit de voir comment se renforcer mutuellement. Dakar 2022 sera une source d'inspiration pour Paris 2024.

S'inspirer de la réussite des JOJ de Dakar. De notre côté, on va essayer de contribuer, partager un certain nombre d'expérience en matière d'infrastructures sportives pour réussir un événement de ce niveau là».

DIAGNA NDIAYE : «FAIRE DE DAKAR2022, UN MODELE DE REUSSITE QUI FERA REFERENCE»

Pour sa part, Mamadou Diagna Ndiaye s'est réjoui de la qualité des échanges avec la délégation française. Tout en affichant cette ambition de faire de «Dakar 2022», un modèle de Jeux «qui fera référence».

«Cette séquence traduit notre commune volonté de faire des 4e Jeux olympiques de la Jeunesse que le Sénégal va organiser au nom de l'Afrique, en 2022, un modèle de réussite sportive d'olympisme qui fera référence», déclare t-il.

Selon, le président du Cojo 2022, «la convention doit venir en renfort à l'expertise technique sénégalaise, faciliter le partage et créer les synergies qui produisent des effets et des impacts durables».

Dans cet élan, la présence, lors de la signature, de Souleymane Cissokho, boxeur franco-sénégalais né à Dakar, médaillé de bronze aux derniers Jeux de Rio 2016, au sein de la délégation Paris 2024, illustre cette volonté de renforcer les échanges entre les athlètes sénégalais et français.

Le président Mamadou Diagna Ndiaye précisera que pour le rendez-vous de 2022, 4000 athlètes et quelques 1800 autres encadreurs, journalistes, entre autres seront attendus. «Le village olympiques est sous contrôle parce que nous avons des accords avec des sociétés d'assurances.

Nous allons héberger les athlètes à l'université Amadou Makhtar Mbow. Il n' y a pas d'inquiétudes. Pour le moment, nous sommes en train de cartographier tout. Nous allons accompagner les choses pour aller à termes échues».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.