Sénégal: Déclenchement du Plan ORSEC à Dakar et dans plusieurs régions - Macky, à fond dans les inondations

19 Septembre 2019

Macky Sall semble prendre plus au sérieux la question des inondations dont souffrent des populations sinistrées à Dakar et dans plusieurs régions du pays. En Conseil des ministres qu'il a présidé, hier mercredi, le président de la République a donné instruction à Aly Ngouille Ndiaye de déclencher le Plan ORSEC.

Aussi a-t-il engagé le gouvernement à entamer le processus de fixation des prix au producteur pour l'arachide, à intensifier la modernisation et la restructuration de la SONACOS, à accélérer l'exécution du projet d'Appui aux jeunes, dénommé «Agri Jeunes Tekki Ndaw Gni».

Non sans aborder la gratuité, à compter du 1er octobre 2019, du traitement par chimiothérapie des cancers féminins et la commémoration de l'an 17 du naufrage du Joola.

Au lendemain de la visite du ministre de l'Eau et de l'Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, en compagnie de son collègue de l'Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, et des techniciens et chefs de services dans les zones inondées des départements de Pikine et de Rufisque, avanthier mardi, Macky Sall a demandé le déclenchement du Plan ORSEC.

«Le président de la République, évoquant la question des inondations, a marqué toute sa solidarité et tout le soutien de l'Etat aux populations des localités touchées.

Le Chef de l'Etat a, à ce sujet, instruit le ministre de l'Intérieur de déclencher le Plan d'Organisation des Secours (ORSEC), au niveau des régions concernées, dans une démarche interministérielle renforcée et soutenue par le recensement et la mobilisation de moyens et des ressources financières adéquates», lit-on dans le communiqué du Conseil des ministres qu'il a présidé hier, mercredi 18 septembre 2019 au Palais de la République.

Cette décision intervient une semaine après son rappel, aux membres du gouvernement impliqués, le mercredi 12 septembre dernier, de «l'urgence de prendre toutes les dispositions requises pour renforcer la mobilisation des services, afin d'amplifier l'exécution des opérations de pompage et la libération des canaux de drainage et d'évacuation des eaux pluviales dans les zones affectées».

Aussi avait-t-il engagé tous les ministres concernés à «prendre les dispositions idoines pour apporter immédiatement l'assistance adéquate aux populations sinistrées.

Il a notamment instruit le ministre de l'Eau et de l'Assainissement d'engager l'audit technique de tous les ouvrages d'assainissement sous le contrôle de l'ONAS et d'entreprendre l'exécution d'un plan de réhabilitation des infrastructures concernées».

FINALISATION DES INFRASTRUCTURES D'ACCOMPAGNEMENT DU TER, AVANT LA FIN 2019 ET LANCEMENT BRT

Le Chef de l'Etat, abordant la question de la mobilité, «a demandé au ministre des Infrastructures d'accorder une haute priorité à la finalisation des infrastructures d'accompagnement du TER, avant la fin de l'année 2019, et au lancement du projet BRT, en vue de faciliter les conditions de circulation et d'assurer les déplacements des personnes et des biens».

FIXATION DES PRIX AU PRODUCTEUR POUR L'ARACHIDE ET RESTRUCTURATION INDUSTRIELLE DE LA SONACOS

Concernant la campagne agricole, Macky Sall «a insisté sur l'urgence de veiller à la protection des végétaux et à la lutte contre les oiseaux granivores».

Il a, par la même occasion, «rappelé au ministre de l'Agriculture et au ministre des Finances, d'engager, avec l'ensemble des partenaires financiers concernés, les diligences indiquées en vue d'assurer le financement adéquat de la prochaine campagne de commercialisation agricole».

A cet effet, il a invité le gouvernement «à entamer, avec les acteurs, le processus de fixation des prix au producteur pour l'arachide et à intensifier la modernisation et la restructuration industrielle de la SONACOS».

Concernant la promotion de l'entreprenariat agricole, il «a engagé le gouvernement d'accélérer l'exécution du projet d'Appui aux jeunes, dénommé «Agri Jeunes Tekki Ndaw Gni», projet innovant, tendant à promouvoir l'inclusion socio-professionnelle de 150.000 jeunes dans les différentes filières agricoles», informe le document.

CENTRE NATIONAL D'ONCOLOGIE DE DIAMNIADIO ET GRATUITE DU TRAITEMENT DES CANCERS FEMININS

Au plan sanitaire, sur le registre de la prise en charge correcte des malades de cancer, il a félicité le gouvernement pour la signature récente, avec la République de Corée, de «l'arrangement de financement relatif à la construction du Centre national d'Oncologie de Diamniadio.

Le Chef de l'Etat a, également, insisté sur sa décision de rendre gratuit, à compter du 1er octobre 2019, le traitement par chimiothérapie des cancers féminins. Il s'agit là d'une mesure de haute portée sociale et sanitaire en faveur de la femme sénégalaise».

PREPARATION DU 17E ANNIVERSAIRE DU JOOLA

Revenant sur le 17e anniversaire du naufrage du bateau Le Joola, qui sera célébré jeudi prochain, le président de Sall a profité de cette séance du Conseil, pour donner instruction au gouvernement «de veiller, en relation avec les associations des familles des victimes, à la bonne préparation des commémorations du 26 septembre 2019».

ALERTE PRECOCE ET SECURITE CIVILE : AUDIT NATIONAL DE TOUS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

Auparavant, à l'entame de sa communication, le président Sall a présenté ses condoléances aux familles des victimes du chavirement d'une pirogue à Joal, aux familles des victimes de l'accident de la pirogue reliant la baie de Soumbédioune à l'Ilot Sarpan ainsi qu'à celles des victimes de la foudre.

Sur ce sujet, il a invité «nos compatriotes à une plus grande prudence et au respect des normes de sécurité en vigueur; surtout en cette période d'intempéries».

Non sans rappeler «son attachement particulier, à l'amélioration de notre système national d'alerte précoce, de sécurité civile et de lutte contre les catastrophes et accidents de toute nature».

Mieux, il a demandé au ministre de l'Intérieur, «de procéder, sans délai, à un audit national de tous les établissements recevant du public», note la source.

CREATION DE LA SN APS Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Conseil a examiné et adopté le projet de loi autorisant la création de la Société nationale «Agence de presse sénégalaise» (SN APS).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.