Angola: La symbiose marque le premier jour du Festival des cultures

Luanda — Le potentiel culturel africain, en particulier l'artisanat, les arts plastiques, la gastronomie, la musique, la danse et les costumes typiques du continent, a attiré mercredi soir, l'attention des visiteurs présents au premier jour du Festival des cultures au Musée national d'histoire militaire.

Outre toute la diversité culturelle, l'événement offre également aux amateurs de lecture, des livres académiques, littéraires, entre autres, et l'exposition de films angolais.

Parmi les pays invités, le Kenya, par exemple, en plus des produits décoratifs pour les ménages et des ornements portés par les filles qui symbolisent le passage de l'adolescence à l'âge adulte ou de femme mariée, dans son stand, il a attiré l'attention du public sur le Jimbo, une canne des tribus qui symbolise le pouvoir.

Le Maroc, l'un des invités, a apporté à la manifestation "la Maison de l'Artisan", un petit village monté sur une superficie de 800 m², illustrant les différentes facettes de la civilisation marocaine.

Le village marocain projette l'image d'un royaume résolument tourné vers l'avenir, conservant ses racines, en particulier africaines.

L'Italie, le Cap-Vert et le Rwanda, outre leur potentiel culturel, offrent dans leurs stands, des informations sur la paix, la démocratie, le développement de l'éducation, la santé, la religion, ainsi que les relations diplomatiques entre les pays.

Le programme de la journée s'est clôturé sur le spectacle de musiciens cubains, maliens et égyptiens, qui ont laissé sur la scène une odeur de rythme et de styles musicaux locaux.

Font partie de cette Biennale de Luanda 16 pays, parmi lesquels l'Éthiopie, l'Afrique du Sud, l'Italie, Cuba, le Cap-Vert, le Rwanda, le Kenya, le Brésil, le Portugal, la Namibie, le Mali, le Maroc et l'Angola.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.