Angola: Le rapatriement des réfugiés de la RDC est reporté sans date

Dundo — Le rapatriement organisé des 4 000 réfugiés installés dans le camp de Lóvua, à Lunda Norte, initialement prévu pour le 18 de ce mois, est reporté sans date à la demande des autorités de la République démocratique du Congo (RDC).

C'est ce qu'a informé jeudi, à l'Angop, le chef du Bureau du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) à Lunda Norte, Daniel Roger Tam, soulignant que le report était dû au manque de conditions d'accueil dans les provinces de Kassai et Kassai Central, en République Démocratique du Congo (RDC). Pour sortir de l'impasse, le responsable du HCR a déclaré que l'organisation travaillait avec le Gouvernement congolais pour lancer le processus la semaine prochaine.

Daniel Roger Tam a affirmé que cinq véhicules, de la nourriture et des techniciens étaient disponibles pour soutenir le rapatriement dès que les autorités congolaises auraient confirmé les conditions d'accueil des réfugiés. Les quatre mille réfugiés font partie d'un groupe de neuf mille qui sont toujours installés dans le camp de Lóvua. Au cours de ce processus, le HCR garantit environ 20 000 francs congolais et 80 dollars pour la réintégration socioéconomique des rapatriés.

Durant le rapatriement volontaire et spontané, 14 724 réfugiés sont rentrés en RDC, dont 3.772 hommes, 7.974 enfants et 2. 998 femmes sur les 18.800 prévus. Le rapatriement librement consenti a débuté le 19 août lorsqu'un groupe de réfugiés a décidé unilatéralement de retourner dans leur pays d'origine de manière volontaire et spontanée. Le nombre total de citoyens de la RDC à l'époque accueillis en Angola, dans la province de Lunda Norte, en particulier, s'est élevé à 35 000, dont 23.686 ont été installés dans le camp de réfugiés de Lóvua, les 11.331 restants ayant été distribués par les communautés provinciales. La migration de ces citoyens découle de la violence généralisée provoquée par les tensions politiques et ethniques en République démocratique du Congo (RDC) en mai 2017.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.