Cote d'Ivoire: Gouvernance foncière - La plateforme Alerte-info se dote d'une cellule d'observation des conflits fonciers

19 Septembre 2019

En Côte d'Ivoire, la problématique foncière préoccupe de plus en plus les acteurs de la société civile et la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels (Cnrct). Gisèle Dutheuil, directrice d'Audace institut afrique (Aia), a indiqué, le 18 septembre 2019, à Abidjan-Cocody, que dans le cadre de la gouvernance foncière, la plateforme Alerte foncier a mis en place une cellule d'observation des conflits fonciers.

Fonctionnelle depuis mai 2019, cette cellule d'observation vise à permettre une meilleure compréhension du problème foncier en Côte d'Ivoire.

Ces données permettront d'établir une cartographie des conflits, et surtout à la Cnrct de consolider ces informations sur la cohésion sociale.

Et cela, pour mieux agir sur le terrain en définissant des zones prioritaires et des objectifs précis dans l'action, a fait savoir Mme Dutheuil. « La Côte d'Ivoire a besoin d'avoir des données . La connaissance du territoire est un attribut de souveraineté .

Il est important d'avoir des informations sur le territoire autant que de connaître le nombre d'écoles... », a-t-elle fait remarquer.

Avant de préciser : « Dans notre vision au niveau d'Alerte-foncier et d'Audace institut Afrique, on ne s'est jamais situé dans le groupe des ONG qui ne fait que revendiquer. Nous souhaitons être à côté du gouvernement, alimenter le débat national et avoir une discussion plutôt que de critiquer. »

Saluant cette approche, Nanan N'Dori Joseph, représentant du directoire de la Chambre des rois et chefs traditionnels, a soutenu que la Chambre n'a pas hésité à adhérer à cette idée. « C'est du nouveau pour nous

Nous avons sensibiliser les chefs coutumiers sur le terrain. Pour qu'ils comprennent qu'il y a des problèmes pour lesquels la solution locale est insuffisante », a-t-il souligné.

Poursuivant, il s'est réjoui de la mise en place de cette cellule d'observation et de cette collaboration avec Alerte-foncier.

« Nous mettons beaucoup d'espoir dans cette collaboration. Ce n'est pas toujours évident que nous soyons informés à temps des conflits fonciers. C'est mieux que nous réglons entre nous, nos conflits fonciers », s'est-il réjoui.

En ce qui concerne le fonctionnement de la cellule, Mme Dutheuil a expliqué que la Chambre a désigné 139 membres de son Directoire et de ses Comités régionaux comme points focaux.

Et de préciser que répartis sur l'ensemble du territoire national, ils sont en lien avec AIA qui gère l'enregistrement et le traitement des informations relatives aux conflits fonciers ruraux.

Pour ce programme Alerte-foncier bénéficie d'un soutien financier de l'Union Européenne et du Ccfd-terre Solidaire à travers un projet porté par le CCFD-Terre Solidaire, Inades-Formation et Audace institut Afrique (Aia).

Par ailleurs, Mme Dutheuil a indiqué que ce programme durant deux années permettra d'avoir, fin 2019, les premières informations qui seront consolidées en 2020.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.