Cameroun: Mobilité urbaine - Le casse-tête

Les représentants de sept pays et 19 villes du continent sont réunis autour de cette problématique depuis mardi à Yaoundé dans le cadre de la 3e Conférence « MobiliseYour City ».

Le constat dressé mardi, 17 septembre 2019 à Yaoundé par Célestine Ketcha Courtès à la cérémonie d'ouverture de la troisième Conférence internationale « Mobilise Your City » sur la mobilité urbaine en Afrique est sans appel. Plus d'un million de personnes décèdent chaque année d'un accident de la circulation urbaine. La pollution de l'air due à la circulation urbaine cause également plus d'un million de décès prématurés par an avec le temps perdu et le carburant gaspillé dans les embouteillages.

C'est près de 5% de leur profit intérieur brut que les pays à mobilité urbaine mal planifiée perdent annuellement. Au nom du Premier ministre, chef du gouvernement, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain (Minhdu) a sonné l'alerte sur les dangers qui guettent la société. « Et si rien n'est fait, cette situation va s'aggraver dans les pays en voie de développement où il est prévu que d'ici 2050, la part des habitants des villes dépassera les deux tiers de la population », a-t-elle prévenu.

Placée sous le thème : « Transformer la mobilité pour des villes plus vivables, inclusives et sobres en carbone », cette grand-messe d'experts a pour ambition de trouver des réponses adéquates, afin de mieux affronter les défis auxquels les villes africaines seront confrontées demain. La 3e conférence « MobiliseYour City » est l'occasion de valoriser les résultats positifs obtenus, d'échanger autour des défis et des bonnes pratiques en matière de planification urbaine durable, de stimuler le dialogue entre gouvernement, représentants de villes, société civile et secteur privé. Il est surtout question ici de mobilité soutenable, c'est-à-dire pauvre en émission de gaz à effet de serre pour lutter contre les changements climatiques. D'après le Plan de mobilité urbaine soutenable pour la Communauté urbaine de Yaoundé (Cuy) présenté mardi, 17 septembre 2019 le visage actuel de la capitale fait face à des difficultés de mobilité.

Ceci en raison d'un système inefficace qui entrave le développement économique. « Environ cinq millions de déplacements sont réalisés quotidiennement par les Yaoundéens, dont 64% de mouvements de longue portée en taxis, motos pour se rendre au travail ou à l'école. Cette initiative vise donc à financer l'élaboration d'un plan de mobilité urbaine soutenable qui devrait aider à fluidifier la circulation, à réduire le nombre de véhicules », a confié un expert à la Cuy. Le but étant de recourir aux transports urbains de masse comme les bus, des moyens de transport émettant le moins possible des gaz à effet de serre.

Cette conférence qui s'achève ce jeudi, 19 septembre 2019 réunit les représentants de 19 villes et de sept pays africains qui ont rejoint l'initiative « MobiliseYour City » sur la mobilité urbaine durable. Celle-ci a été lancée par la France et l'Allemagne lors de la Conférence de Paris sur le changement climatique (Cop21) en 2015. Elle réunit les pays désireux de coopérer pour améliorer leurs systèmes de transport urbain tout en réduisant les risques de pollution.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.