Gabon: Les patrons de presse chez le Premier ministre

19 Septembre 2019

Les patrons de la presse gabonaise ont été reçus hier en audience par le Premier ministre Julien Nkoghé Békalé. Les deux parties ont évoqué les questions qui fâchent les acteurs de la communication et de l'information. Aussi, était-il question pour eux, d'échanger sur les difficultés dans l'application du Code de la Communication, de l'Ordonnance créant la Haute autorité de la Communication(HAC), de la subvention à la presse et la carte de presse.

Les membres de l'Organisation patronale des médias (Opam) ont été reçus en audience par le Chef du gouvernement, Julien Nkoghé Békalé. Avec le Premier ministre, les professionnels de l'information et de la communication ont évoqué des questions qui concernent le secteur de la presse gabonaise, des difficultés dans l'application du Code de la Communication, de l'Ordonnance créant la Haute autorité de la Communication(HAC). Sur les deux cas, les hommes des médias ont évoqué avec Julien Nkoghé Békalé, leur volonté de voir les deux textes être reformés. Les questions de la subvention à la presse et la carte de presse étaient aussi mises sur la table des échanges.

Parlant du Code de la Communication et de l'Ordonnance créant la Haute autorité de la Communication(HAC)Harold Leckat, membre de l'OPAM et Directeur de la Publication de Gabon Media Time(GMT), rappelle que "Cela fait un an et demi qu'ils sont rentrés en vigueur. Et dans leur application actuelle, il y a des éléments qui sont assez difficiles pour les organes de presse que nous sommes, notamment la Haute autorité de la Communication, qui est dans un tour répressif, qui à la moindre incartade, n'hésite pas de sanctionner la presse". Poursuivant ses propos, le patron de GMT a confié que les membres de l'OPAM ont évoqué la mauvaise interprétation qui est faite à l'article 55, sinon de sa mauvaise rédaction. Selon eux, l'article parle de manquements graves sans spécifiquement préciser ou dire le manquement.

Au regard des échanges avec le Premier ministre, les professionnels des médias disent être satisfaits de cette audience qui leur a été accordée. Julien Nkoghé Békalé leur a d'ailleurs promis que son gouvernement se penchera sur les différents points pour essayer d'être plus précis dans la rédaction de l'article querellé. "Nous sommes satisfaits. Nous avons eu en face de nous, un Premier ministre très ouvert. Déjà aux membres de la presse que nous sommes, il nous a félicités pour le travail que nous abattons au quotidien. Il a appelé les patrons de presse que nous sommes, à plus de responsabilité, à mettre en place un système d'autorégulation comme nous le voyons dans d'autres secteurs d'activités comme chez les avocats, les huissiers, les architectes" affirment-ils en guise de reconnaissance.

Les membres de l'Organisation patronale des médias (Opam) comptent poursuivre leur démarche, celle qui vise à rencontrer des autorités politiques, parce que décideurs. "Nous avons été chez le Ministre de la Communication, aujourd'hui et dans les prochains jours, nous irons chez le Président de la HAC pour lui dire notre sentiment sur la façon dont les deux textes qui fondent en général son action, sont appliqués". Ils déplorent que le Gabon ait perdu deux places en une année. "C'est quand-même grave, surtout que le gouvernement fait des efforts pour que le pays soit plus attractif" reconnaissent-ils.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.