Madagascar: Communales - Une campagne électorale sans langue de bois

La réhabilitation de la ville des mille ne se fera pas en un jour et les candidats se présentant à l'élection municipale de Tana en sont parfaitement conscients. La charge de maire de la CUA sera très lourde à supporter car le travail à abattre sera titanesque. Il ne faudra plus ces crispations et ces passes d'arme entre la mairie et le pouvoir central qui ont fait beaucoup de tort à la ville. Les défis à relever sont nombreux et il faut une véritable synergie pour en faire une capitale digne de ce nom.

La réhabilitation de la capitale nécessite des investissements importants et il faudra tout l'entregent et le savoir faire du prochain maire pour trouver des financements tant intérieurs qu'extérieurs. Il est nécessaire que l'équipe en place quelle qu'elle soit ne soit pas victime de ces « croche pieds » du pouvoir central si néfastes par le passé. Cette élection est bien entendu politique et chaque camp désire s'imposer, mais il y a un consensus à trouver pour conscientiser la population d'Antananarivo. C'est l'intérêt général qui devrait être mis en avant. La dégradation de l'environnement urbain devrait être mise en avant pour conscientiser les citoyens de la capitale. C'est cet éveil de l'intérêt général qui devrait dicter la conduite des candidats.

Lors de la campagne électorale. A la différence des autres consultations qui se sont tenues cette année, on note une certaine retenue de ceux qui vont se présenter aux communales. Cela tient certainement à la personnalité de ces derniers qui ne veulent pas manier la langue de bois. Les attaques personnelles devraient être exclues car ce sont de personnalités de la nouvelle génération qui sont maintenant en première ligne. Ces jeunes hommes n'ont pas de contentieux entre eux et, c'est par une argumentation bien structurée qu'ils vont tenter de convaincre les électeurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.