Sénégal: Lutte contre les inondations en banlieue - 700 millions supplémentaires pour les opérations d'urgence

19 Septembre 2019

Le ministre de l'Eau et de l'Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, en compagnie de son collègue de l'Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, a effectué une tournée dans les zones inondées des départements de Pikine et de Rufisque.

Une visite ponctuée d'interpellations des populations qui font face aux affres des inondations depuis plus d'une semaine. Après constat, les ministres ont annoncé une batterie de mesures pour soulager le calvaire des populations notamment, entre autres, le renforcement du matériel de pompage.

Le ministre de l'Eau et de l'Assainissement a décliné un plan d'assainissement des Parcelles Assainies de Keur Massar et de Rufisque, non sans relever qu'une enveloppe supplémentaire de 700 millions sera consacrée aux opérations d'urgence.

LES POPULATIONS DE MBAO CRAIGNENT LA CRUE DU MARIGOT DE LEUR LOCALITE

A Pikine et Rufisque, ce sont des populations désemparées qui ont accueilli la délégation du ministre de l'Eau et de l'Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, et celui de l'Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, accompagnés des techniciens et des services de l'Etat, avant-hier mardi.

Ces dernières ont étalé leur calvaire quotidien, à l'image des habitants de Mbao qui craignent la crue du marigot (de Mbao), réceptacle d'une grande partie des eaux pluviales de Keur Massar, avant de jeter son trop plein dans la mer.

«On transporte nos enfants au dos pour traverser le marigot car l'école se trouve à l'autre rive du marigot», se désole une dame.

Le marigot déverse son trop plein d'eau dans les concessions. Quand la marée est haute, la mer remplit d'un coté le marigot qui reçoit d'autre part les eaux de pluie. A cela s'ajoute que le marigot est devenu un déversoir d'ordures ménagères.

KEUR MASSAR BLOQUE LE CORTEGE DES MINISTRES, POUR SE FAIRE ENTENDRE...

Autre localité, autres difficultés ! Aux Parcelles Assainies de Keur Massar, la situation est chaotique. Si les populations de Camille Basse crient leur désarroi, il en est de même pour leurs voisins des Parcelles dites assainies de Keur Massar.

Ici, les populations ont des problèmes de déversoir, le canal à côté de la route est envahi de sable; ce qui a obstrué l'écoulement normal des eaux de ruissellement. Les Unités 09, 04 et 05 etc. souffrent, les maisons sont englouties par les eaux de pluie. Les populations de ces quartiers ont même barré un moment le cortège des ministres à ce niveau pour leur montrer ce qu'elles vivent.

«C'est une situation très compliquée car c'est l'Unités 09 qui déversent ses eaux vers l'Unité 04 qui est en face. On a des problèmes de déversoirs et de réceptacles d'eau. On souffre réellement», a fait savoir un habitant. Des jeunes se sont même jetés dans l'eau, en nageant, pour montrer aux autorités l'ampleur la profondeur de l'eau. «La SN HLM nous a vendu ces parcelles en nous disant assainies. Ces parcelles sont tout sauf assainies. C'est un fleuve qui nous entoure», s'est indigné un père de famille. ...

ALY NGOUILLE NDIAYE LES ECOUTE ET PROMET DE RENFORCER LE DISPOSITIF DE POMPAGE, EN ATTENDANT...

Et, religieusement, le ministre de l'Intérieur leur a prêté une oreille attentive et promis de renforcer le dispositif de pompage, en attendant les solutions structurelles.

CITES RUFISQUE 1 ET 2, SIPRES ET LES HLM DE RUFISQUE AUSSI DANS LES EAUX

Les Cités Rufisque 1 et 2 présentent la même situation. Les habitants de la Cité Sipres d'en face, confrontée eux aussi à des problèmes d'inondation ont mis en place un dispositif de pompage qui permet de déverser les eaux dans le canal. La tournée s'est terminée aux HLM de Rufisque qui ont vécu des difficultés à cause de la vétusté des canaux et le remblaiement du terrain de football de la localité.

SERIGNE MBAYE THIAM DEVOILE LE NOUVEAU PLAN DE L'ETAT ... CONTRE LES INONDATIONS

Prenant la parole, le ministre de l'Eau et de l'Assainissement à d'emblée insisté sur le nouveau dispositif mis en place par l'Etat pour lutter durablement contre les inondations. «Quand nous avons fait la visite, nous avons constaté que des moyens supplémentaires doivent être déployés. Et, sur la base d'expression de besoins, le ministre de l'Intérieur a pris bonne note et les instructions nécessaires et des moyens seront dégagés pour un achat supplémentaire de tuyaux de refoulement des eaux qui sont pompées, avec des motopompes et des électropompes, y compris dans certains quartiers des hydro cureurs seront achetées pour la situation», a fait savoir Serigne Mbaye Thiam. Pour lui, cette visite c'est aussi pour réconforter les impactés des inondations. «Nous voyons que la situation est dextrement difficile et cette action constitue une réponse rapides en attendant de mettre en œuvres des solutions structurelles que le gouvernement compte engager dans le cadre de la poursuite du Programme décennal de lutte contre les inondations», a renseigné le ministre de l'Eau et de l'Assainissement.

RECHERCHE DE FINANCEMENT POUR UN RESEAU D'ASSAINISSEMENT D'EAU PLUVIALES AUX PARCELLES ASSAINIES DE KEUR MASSAR

Revenant sur la situation de précarité des populations des Parcelles Assainies, M. Thiam a déclaré: «dans ces zone des Parcelles Assainies, Rufisque, il n y a pas de réseau d'assainissement d'eau pluviales. Mais le gouvernement a ce projet et est entrain de rechercher des financements pour l'effectuer. Donc, c'était une visite pour apporter des solutions urgentes et rapides aux populations pour les soulager, mais tous ces projets sont inscrits dans le cadre d'un plan. Ce sont des montant important et le gouvernement est en train d'y travailler», a assuré le ministre de l'Eau qui soutient l'Etat du Sénégal a mis un pactole supplémentaire de 700 millions pour les opérations d'urgences.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.