Cote d'Ivoire: Le CHU de Yopougon fermé dans 40 jours pour 3 ans

Invité de la tribune "les rendez-vous du gouvernement", le jeudi 19 septembre 2019, à l'auditorium de la Primature a Abidjan-Plateau, le ministre de la santé et de l'hygiène publique, Eugène Aka Aouélé, a confirmé la fermeture du Chu de Yopougon, à compter du 1er novembre 2019, pour une période de trois ans.

«Oui, je confirme. Le Chu de Yopougon sera fermé à partir du 1er novembre 2019. Cet établissement a besoin d'être réhabilité. Il ne peut plus continuer à fonctionner dans cet état. Pendant les trois années qu'il restera fermé, il fera l'objet de grands travaux de remise en état », a indiqué ministre de la santé et de l'hygiène publique qui ne s'est pas étalé sur les maux dont souffre le plus jeune des trois premiers CHU d'Abidjan (livré en 1990).

Le ministre Aka Aouélé a fait savoir que le fonctionnement dans l'état actuel, du centre hospitalier revient chère à l'État de Côte d'Ivoire, sans avancer de montant. Pour combler le vide que créera cette fermeture, en terme de capacité de réception des malades, le ministre dit avoir approché «un certain nombre» d'établissements sanitaire de la commune de Yopougon, pour étudier la possibilité d'un partenariat public-privé, permettant d'accueillir les malades à coûts réduits. Il a aussi évoqué la solution qui consiste a renforcer le plateau technique et les capacités d'accueil des établissements publics de premier et deuxième contact n'existant a l'intérieur et aux alentours de la commune.

Il a appelé population à faire confiance au gouvernement qui, selon lui, mettra tout en œuvre pour que cette fermeture temporaire ne soient pas ressentie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.