Congo-Kinshasa: Genre - Une campagne sensibilise à l'égalité des sexes dans les médias

L'activité a été lancée à Kinshasa par l'Union congolaise des femmes des médias (Ucofem), au cours d'une émission organisée à cet effet à Univers groupe télévision.

Conduite par la coordinatrice nationale, Anna Mayimona, la délégation de l'Ucofem a eu des entretiens avec les journalistes de Univers groupe télévision , notamment sur le contenu des informations traitées par rapport aux questions du genre et de l'égalité des sexes. Elle a également abordé la question sur le quota des femmes engagées dans les médias. Après cet organe de presse, Ucofem a poursuivi le même exercice au groupe « Géopolis », un organe de presse écrite.

Faisant d'une pierre deux coups, l'Ucofem a présenté les résultats du monitoring qu'elle a eu à réaliser en 2018 en partenariat avec Free PressUnlimited sur le genre dans les organes de presse. De cette étude, il ressort que le taux de représentativité des femmes dans le secteur médiatique reste encore faible.

Selon les résultats de l'enquête, en effet, seules 33% des femmes avaient accès au contenu médiatique en 2018, contrairement en 2016 où le pourcentage était de 34%, soit une décroissance de 1%. Dans la presse écrite, le pourcentage des femmes est de 30%, entre 43% et 11% selon les titres. Pour la première fois, la presse écrite prend la tête. A la télévision, le pourcentage des femmes est de 21%, et se situe entre 30% et moins de 5% selon les chaines. A la radio, le taux est de 16%, passant d'un maximum de 30% à un minimum de 8% selon les stations. Dans la presse en ligne, le taux est de 17%, les tendances varient entre 25% et moins de 5%. A propos du taux des femmes engagées, il a été en baisse de 1% en 2018, soit de 34 à 33%.

Notons que cette campagne de sensibilisation s'étendra pendant deux semaines dans les différents médias de Kinshasa.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.