Congo-Brazzaville: Sportissimo - Les valeurs olympiques et l'esprit sportif

L'année 2019 a consacré le 125e anniversaire de la création du Comité international Olympique (CIO) par Pierre de Coubertin. A l'occasion de la journée olympique, la célébration de cet événement a permis à Thomas Bach, président du CIO, de rappeler l'esprit olympique et les valeurs du sport sur toute l'étendue de la planète.

Il s'est réjoui de constater que les comités nationaux olympiques étaient plus proches du sport et de ses valeurs grâce aux nombreuses activités sportives, pédagogiques et culturelles organisées tout au long de l'année. Ce travail a permis à tout un chacun, partout dans le monde, de bouger, d'apprendre et de découvrir le sport pour la démonstration des valeurs olympiques.

C'est dans cet esprit que le Comité national olympique et sportif congolais (Cnosc), dans sa mission de diffusion de la culture olympique à travers son Académie nationale olympique congolaise (Anoc), a présenté sur une plaquette les valeurs olympiques et l'esprit sportif. Cette présentation a été faite par le directeur de l'Anoc, le Pr Raphaël Bantsimba.

Les valeurs olympiques

Le directeur de l'Anoc a fait savoir que le programme d'éducation aux valeurs olympiques du CIO a retenu trois valeurs, à savoir l'excellence, l'amitié et le respect. L'excellence, a-t-il expliqué, implique le don de soi, c'est-à-dire donner le meilleur de soi-même sur l'aire de la compétition et dans sa vie intégrante : professionnelle, sociale et autre. Dans cette vision, l'important n'est pas de gagner mais de participer, de progresser et de jouir parfaitement de l'alliance du corps et de l'esprit. Toutefois, il ne s'agit plus aujourd'hui de participer simplement à une compétition mais de viser haut pour glaner les médailles à l'honneur de l'athlète, lui-même d'abord, de son pays, de sa fédération et de sa discipline sportive, ensuite.

Parlant de l'amitié, l'Anoc donne à celle-ci une valeur cardinale qui se place au cœur même du mouvement olympique. Elle encourage de percevoir le sport comme un outil de compréhension mutuelle entre des individus et des peuples du monde entier, a poursuivi le Pr Raphaël Bantsimba.

Quant au respect, il s'agit d'une valeur qui induit la considération de soi-même et des autres, de l'environnement, des règles et règlements du sport. C'est comme qui dirait le respect de l'autre est le commencement de la paix.

Il faut dire que Pierre de Coubertin, père des jeux olympiques modernes, a tenu à jumeler à l'olympisme l'honneur, la loyauté et le respect qui sont les éléments constitutifs de l'esprit sportif. Pour l'Anoc, l'esprit sportif se manifeste par l'observance des règlements, le respect des officiels et l'acceptation des décisions, le respect de l'adversaire, le souci de l'équité et le maintien de sa dignité.

L'esprit sportif

Au-delà de la pratique sportive, en effet, l'Anoc encourage la propagation de l'esprit sportif dans les fédérations, clubs et associations affinitaires. Cela se justifie par le fait que la valeur du sport repose sur l'attitude du pratiquant et surtout sur celle des responsables qui l'encadrent. De ce fait, les encadreurs doivent eux-mêmes faire preuve d'esprit sportif dans leur attitude et auprès des pratiquants dont ils ont la responsabilité d'inculquer le sens profond de l'esprit sportif. Au demeurant, pour l'Anoc, chaque encadreur du mouvement olympique et sportif congolais doit s'engager d'une manière ferme sur le chemin d'imprégnation, d'appropriation et de la maîtrise des valeurs olympiques et de l'esprit sportif, gage sûr du devenir du mouvement olympique et sportif, a conclu, le directeur de l'académie nationale olympique congolaise.

Le code sportif

Pour un sport sans violence et pour le fair-play, le code sportif stipule, à son tour, qu'être sportif c'est s'engager à se conformer aux règles de jeu. Il insiste sur le respect des décisions de l'arbitre. Ce dernier se doit d'assumer sa responsabilité avec autorité en toute impartialité pour le triomphe de l'esprit sportif et du fair-play, contrairement parfois au spectacle de favoritisme qu'il offre dans le stade. Le code sportif reconnaît que la pratique sportive se déroule entre adversaires qui ne peuvent en aucun cas devenir des ennemis.

A cet effet, le respect s'impose pour le développement du sport avec toutes ses vertus. Au sport, toutes formes de violence et de tricherie doivent être bannies. Le sportif est appelé à être maître de soi en toutes circonstances, affichant la loyauté même dans sa vie sociale. Il doit prêcher par l'exemple, la générosité et la tolérance car, il est leader d'opinion, capable de redresser les déviances de la société et les antivaleurs de la jeunesse qui s'identifie à lui. Il va de soi que le sport a le pouvoir et la capacité de rendre de bien de façons le monde meilleur, estime le président du CIO, Thomas Bach.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.