Ile Maurice: Musée de l'esclavage - Compte à rebours lancé jusqu'en novembre

19 Septembre 2019

Faire le tour des deux ailes de l'ex-hôpital militaire. A gauche sera aménagé le futur musée de l'esclavage. A droite se trouvent les locaux administratifs de l'Aapravasi Ghat Trust Fund. Lors d'une visite des lieux, dans l'après-midi de ce jeudi 19 septembre, le Premier ministre Pravind Jugnauth a lancé ce projet de musée qui se fera par phase.

Qu'y-aura-t-il dans cette première phase ? Vijaya Teelock, historienne, qui agit comme guide lors de la visite de ce bâtiment datant de 1740 explique que pour l'heure, les lieux seront nettoyés. Ils sont en partie occupés par un département du ministère des Infrastructures publiques. Ensuite, il y aura une installation présentant ce que sera le futur sera. De quoi accueillir le public, qui sera consulté quant à ce qu'il souhaite voir dans le musée.

S'agissant des artefacts, le Premier ministre a rappelé qu'il y a des accords de principe avec des pays amis tels le Sénégal et Madagascar. Avec ce projet il s'agit aussi d' «établir la route par laquelle les esclaves sont passés ». Cette première phase sera, «probablement complétée» en novembre prochain. Le plus important étant de, «de voir la réalisation du projet».

Une dizaine de personnes demandent au PM de préserver un lieu de culte dédié à Sai Baba

Dans une petite salle de l'ex hôpital militaire se trouve un lieu de culte dédié à Sai Baba. Selon Damen Thanoo, président de l'Aapravasi Ghat Shiv Devotion, ce lieu de culte existe, «depuis 40 ans ». Il date de l'époque où l'ex Development Works Corporation occupait les lieux. Il confirme avoir été informé que des travaux de rénovation sont en cours sur place.

C'est pourquoi il a mobilisé une dizaine de fidèles hier. Ils ont tenu à remettre une lettre au Premier ministre, à l'issue de sa visite des lieux. Lui demandant de, « get enn kout ki ou kapav fer». Les fidèles souhaitent que ce lieu de culte reste au même endroit. Le Premier ministre, tout en refusant de « zet enn koud'ey» au lieu de culte, leur a promis de se pencher sur la question.

Etaient mobilisés pour cette visite : Ivan Collendavelloo, Premier ministre adjoint, Nando Bodha, ministre des Infrastructures publiques, Eddy Boissezon, ministre de la Fonction Publique, Stephan Toussaint, ministre des Sports, Ken Arian et Jean François Chaumière senior advisers au bureau du Premier ministre, Naila Hanoomanjee, chief executive officer de Landscope Mauritius.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.