Cote d'Ivoire: Construction de bâtiments - L'instauration d'une obligation d'assurance en marche

A l'initiative de la direction des Assurances, les acteurs intervenant dans le bâtiment se sont retrouvés dans le cadre d'un atelier, le mardi dernier, à Ivoire Golf Club pour plancher sur l'instauration d'une obligation d'assurance « Tous risques chantiers ».

A l'ouverture de cette rencontre, le directeur général adjoint du Trésor et de la comptabilité publique, Sanogo Bafétégué, a indiqué, au nom du Dg, Jacques Assahoré, que la nécessité d'une telle obligation est évidente au vu de l'actualité de notre pays.

«Elle viendra combler un défaut de couverture d'assurance tous risques chantiers tout en permettant d'améliorer la qualité des ouvrages et la sécurité des personnes. C'est à juste titre que ce projet a été inscrit dans le Programme de Travail Annuel (PTA) du Ministère de l'Economie et des Finances » a-t-il dit.

Après avoir rappelé que l'actualité ivoirienne de ces dernières années a été aussi marquée par l'effondrement de plusieurs immeubles pendant ou après leur construction avec des dégâts matériels et corporels, voire malheureusement des pertes en vies humaines.

« Face à ce constat, combiné au défaut de couverture par des contrats d'assurance sur ces immeubles, il apparait logique de réunir l'ensemble des acteurs du secteur afin de réfléchir sur l'instauration d'une obligation d'assurance « Tous risques chantiers » a relevé le représentant de Jacques Assahoré.

Qui a précisé que le présent atelier vient à point nommé, puisqu'il invite l'ensemble des acteurs du secteur et les professionnels du BTP, non seulement à une prise de conscience face à une problématique économique et sociale, mais aussi donne l'occasion de recueillir les préoccupations de l'ensemble des participants ; et ce, pour une mise en œuvre de cette obligation d'assurance.

Il a également demandé à l'ensemble des acteurs, notamment les compagnies d'assurances, de proposer des couvertures adaptées aux besoins des entrepreneurs et autres professionnels du BTP.

« Il s'agira certes d'une assurance obligatoire pour certains types de chantiers qui seront définis au cours de ces réflexions, mais il importe pour les Assureurs de proposer des produits plus adaptés aux besoins des acteurs avec des procédures d'indemnisation clairement définies » a-t-il dit.

Non sans avoir pris l'engagement d'instruire les services de la direction des Assurances de préparer des décisions nécessaires à l'instauration de l'obligation d'assurances d'une part et de surveiller le marché tout en contrôlant la mise en œuvre de l'obligation d'assurance d'autre part.

Notons que les participants de cet atelier qui a pris fin, hier, sont issus des ministères de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme ; de l'Equipement et de l'Entretien Routier ; de l'Intérieur ; de la Sécurité, du Secrétariat d'Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l'Etat ; de l'Association des Sociétés d'Assurance de Côte d'Ivoire (ASA-CI) ; de l'Association Nationale des Courtiers d'Assurance et de Réassurance de Côte d'Ivoire (ANCARCI), de l'Ordre des Architectes de Côte d'Ivoire ; de l'Ordre des Géomètres-Experts de Côte d'Ivoire ; de la Chambre Nationale des Notaires de Côte d'Ivoire ; de l'Office National de la Protection Civile (ONPC) ; ainsi que des Entrepreneurs, des responsables de bureaux de contrôle, Consommateurs et autres acteurs du secteur des Bâtiments et Travaux Publics.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.