Ile Maurice: Bénarès - Un château endormi sans sa belle

19 Septembre 2019

L'entrée du village de Batimarais est toujours aussi belle, avec des arbres tout le long de la route. De plus, les habitants semblent aimer cultiver de belles fleurs et autres fougères car devant chaque porte il y en a.

Après avoir marché pendant une quinzaine minutes, on tombe devant le fameux château de Bénarès. Un seul sentiment prévaut : la désolation ; on est déçu de ne pas trouver un beau château bien entretenu, car à la place on voit un bâtiment en pierres, bois et tôle laissé complètement à l'abandon.

À côté de ce château sans sa belle se trouve l'ancienne école primaire maintenant convertie en centre polytechnique. Pour les habitués de la région, il ne subsiste que la marque d'une époque. Les murs et les perrons en pierre de taille, le toit en bardeaux sont autant de vestiges de la période coloniale auxquels ils tiennent.

Les murs ainsi que le toit sont en décrépitude. «Nou gagn sagrin. Gouvernman pann fer narien pou sa», lance un habitant. Même si le château est laissé à l'abandon, de nombreux visiteurs viennent encore au village pour le voir, ajoute-t-il.

Le site possède néanmoins un certain cachet qui justifierait sa prise en charge par des passionnés d'histoire. Pourquoi négliger une telle beauté patrimoniale ?

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.