Cote d'Ivoire: Gestion des finances publiques - Une mission d'évaluation du FMI a démarré ses travaux ce jeudi

19 Septembre 2019

Le ministre de l'Economie et des Finances, Adama Coulibaly, a lancé, hier, à son cabinet, la 6e revue du Programme économique et financier soutenue par la facilité élargie de crédit, couplée avec le mécanisme élargi de crédit pour la période 2016-2019 conclu entre la Côte d'Ivoire et le Fmi.

Une mission du Fonds monétaire international (Fmi), conduite par Céline Allard, a entamé, depuis hier, l'évaluation de la mise en œuvre du Programme économique et financier soutenue par la facilité élargie de crédit, couplée avec le mécanisme élargi de crédit pour la période 2016-2019, conclu avec le gouvernement ivoirien.

Cette revue annuelle, la 6e du genre, a été lancée jeudi par le ministre de l'Economie et des Finances, Adama Coulibaly, en présence de son collègue du Budget et du portefeuille de l'Etat, Moussa Sanogo, et les membres de la délégation du Fmi.

Au cours de leur séjour de travail, qui se déroulera du 19 septembre au 1er octobre, les experts du Fmi procéderont à l'évaluation du cadre macroéconomique et budgétaire de la Côte d'Ivoire, des risques budgétaires, du programme social du gouvernement, de la soutenabilité de la dette, de l'amélioration du climat des affaires, de la solidité du système financier et, entre autres, du renforcement de l'appareil statistique.

«Les choses que nous regarderons seront les acquis et les développements jusqu'à fin juin 2019, ainsi que les mesures que le gouvernement entend prendre d'ici à la fin du programme, pour que nous puissions ensemble discuter de son bon déroulement », a indiqué Céline Allard.

Plus qu'une évaluation, ces revues constituent un baromètre pour quantifier les progrès réalisés depuis la conclusion du programme, ainsi que les défis à relever par la Côte d'Ivoire pour l'atteinte des objectifs du Pnd 2016-2020, selon Adama Coulibaly.

La 6e revue du Fmi s'ouvre dans un contexte marqué par d'importants acquis résultant d'une mise en œuvre satisfaisante de ce programme économique.

« La mise en œuvre efficace du programme a permis, entre autres, d'améliorer le climat des affaires et la gouvernance avec des progrès notables au classement Doing business 2019 et de l'Indice Mo Ibrahim pour l'année 2018, de créer des marges de manœuvre budgétaires nécessaires à l'investissement public et aux dépenses publiques de lutte contre la pauvreté, de renforcer la gestion des finances publiques et d'assurer la soutenabilité de la dette, d'améliorer la situation financière et la trésorerie de certaines entreprises publiques comme la Sir avec la restructuration de sa dette, de mettre en œuvre des plans de restructuration des banques publiques », a rappelé le ministre Adama Coulibaly.

Eu égard au succès de la coopération entre la Côte d'Ivoire et le Fmi, Adama Coulibaly a exprimé à la mission du Fonds monétaire international, la détermination du gouvernement à poursuivre et à renforcer le partenariat stratégique qui les lie.

Aussi a-t-il assuré que le gouvernement est ouvert aux discussions sur les différentes options de collaboration à l'issue du Programme économique et financier 2016-2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.