Sénégal: L'ADPME engage la "formulation d'une offre de services adaptée aux entrepreneurs"

Dakar — L'Agence de développement des petites et moyennes entreprises (ADPME) annonce avoir engagé la formulation d'une offre de services adaptée aux entrepreneurs sénégalais de la diaspora pour un accompagnement des migrants à l'accès à des services financiers.

Le but consiste à faciliter le financement des initiatives économiques privées portées par les Sénégalais de l'extérieur dans le cadre du Programme d'appui aux initiatives de solidarité pour le développement (PAISD), a expliqué le directeur général de cette agence, Idrissa Diabira.

Il présidait jeudi une rencontre axée sur la conception d'un document allant dans ce sens et comportant la définition de l'offre de services, notamment les critères d'éligibilité, le dispositif d'accompagnement et la sélection des projets pour une meilleure efficacité.

Le programme cible particulièrement les Sénégalais établis en France, Belgique, Espagne et Italie.

Pour justifier la mise en place de ce programme de 4 ans, le directeur de l'ADPME a insisté sur le fait que le tiers des fonds mobilisés par la diaspora est dans la plupart des cas destiné à satisfaire les besoins de financement de la vie courante.

Les fonds de la diaspora envoyés au Sénégal, aujourd'hui estimés à 12% du PIB, sont un apport économique important, a souligné M. Diabira.

"Si ces ressources répondent à de vraies problématiques du quotidien, elles n'irriguent que très peu les circuits formels de création de richesses tels que les PME, les projets de développement ou encore les infrastructures", fait-il remarquer.

C'est pourquoi l'ADPME, avec l'appui de l'Agence française de développement (AFD) et de l'Union européenne (UE), compte avec cette offre de services, impliquer les migrants sénégalais dans le développement de leur pays d'origine, à travers des investissements dans des projets viables et porteurs d'emplois.

Tous les secteurs d'investissement sont visés, sauf ceux du commerce, des transports et de l'immobilier, pour un total de 150 projets.

Le grand défi, c'est "d'accompagner les migrants entrepreneurs dans la concrétisation de leurs projets dans l'accès au financement et une meilleure compréhension du marché", a-t-il ajouté.

Le Programme d'appui aux initiatives de solidarité pour le développement, dont l'ADPME est chargée de la mise en œuvre, bénéficie d'un appui de deux millions d'euros de l'Etat du Sénégal, deux millions d'euros de l'AFD et 10 millions d'euros de l'Union européenne (UE), a précisé le responsable équipe projets migrants à l'Agence française de développement (AFD), Olivier Kaba.

"Il y a énormément d'initiatives de la Diaspora qui ne sont pas accompagnées par les institutions alors que l'entreprenariat est extrêmement difficile avec des faiblesses dans la connaissance du marché, l'environnement des affaires. D'où cette volonté de les accompagner, a-t-il expliqué.

Responsable du Fonds fiduciaire d'urgence à l'Afrique de l'UE, Silvie Di Santo déclare que l'Union européenne accorde beaucoup d'importance aux initiatives portées par la diaspora. Elle a reconnu également que c'est pour "éviter que de jeunes Sénégalais puissent partir et prendre les voies de l'immigration irrégulière en risquant leur vie".

"C'est important d'avoir des projets de développement au Sénégal portés par la Diaspora qui pourraient être efficaces pour promouvoir l'emploi des jeunes", a-t-elle dit.

La rencontre a réuni des acteurs intervenant dans les questions ayant trait à la Diaspora, des structures d'accompagnement, entre autres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.