Congo-Kinshasa: En mémoire des victimes du 19 septembre 2016 - Martin Fayulu et Lisanga Bonganga en première ligne à la messe d'action de grâce

Il s'est tenu hier, jeudi 19 septembre, une grande messe d'action de grâce dans la paroisse saint Joseph de Matonge à Kalamu, en mémoire des disparus du 19 septembre 2016. Ces derniers étaient morts au front pour réclamer les élections démocratiques dans le délai constitutionnel et dire non au glissement organisé par l'ancien régime.

En première ligne, Martin Fayulu était accompagné de sa femme ainsi que de son compagnon de tous les temps, l'ancien Premier Ministre Adolphe Muzito. Comme toujours, cette caravane a été conduite par les affidés de l'Ecidé, parti cher à Madidi Martin et de quelques cadres de Lamuka. L'officiant du culte, l'abbé Noël Kibundulu a appelé tous les congolais à privilégier la paix, la justice et la tolérance qui sont le socle d'un vrai Etat de droit. Par ailleurs, les partisans de Lamuka disent se battre bec et ongles pour obtenir la véritable alternance tant réclamée par les congolais. Ce qui stipule que la vérité des urnes a encore un parcours.

Une foule dense a accompagné le convoi de Martin Fayulu Madidi, jusqu'au sein de l'église Saint Joseph. Pour tout dire, il était question de se souvenir d'une dizaine des personnes ayant perdu leur vie pour la bonne cause : celle de réclamer les élections et l'alternance démocratique dans le pays. Pour l'opposition, plus particulièrement Lamuka, la date du 19 septembre 2016 représente beaucoup, car l'un des leurs, Fortuna Ngimbi, avait aussi trépassé. Serge Wolo, un membre de cette plateforme a déclaré que : «cette date est aussi importante, car c'est grâce à cette lutte de fer qu'ont mené les congolais et l'opposition, que l'ancien régime n'a pas su se maintenir au pouvoir, quand bien même il revient sous une autre forme. Raison pour laquelle, la dynamique pour la vérité des urnes ne disparaîtra que si le pouvoir revenait à qui de droit».

Présent à cette messe, Steve Kivuata, cadre de nouvel élan et membre de la cellule politique de Lamuka a laissé entendre que Lamuka est en train de poser les jalons pour immortaliser ces martyrs de la démocratie. C'est pourquoi, a-t-il insisté, cette méga plateforme de l'opposition est engagée à continuer le combat de la vérité des urnes pour l'intérêt du peuple : «nous sommes en train de mobiliser le peuple pour arriver à obtenir la vraie alternance et nous sommes donc en train de nous renforcer de l'intérieur... Et au moment opportun, nous allons commencer des actions de grande envergure tendant effectivement à obtenir cette alternance, en vue d'immortaliser tout nos martyrs », a-t-il déclaré.

Quant à l'officient du culte, trois mots sont revenus dans toutes les phrases qu'il a prononcées, à savoir : « la paix, la justice et la tolérance », que le peuple doit à tout prix préserver, malgré les divergences des vues. Pour la population qui suivait le candidat numéro 4 en scandant des cantiques, seule la vérité triomphera car, Martin Fayulu Madidi est celui qui a incontestablement été élu par le peuple. Il sied de signaler que Lisanga Bonganga, qui vient de lancer son mouvement citoyen «Telema», était de partie dans cette messe commémorative du 19 septembre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.