Madagascar: L'Oréal - Implantation de l'académie de coiffure dans la capitale malgache

Un défilé de mode a clôturé la journée d'hier.

«La beauté du ciel est dans les étoiles, la beauté des femmes est dans leur chevelure» dit un proverbe italien. Une vérité incontestable ! Il s'avère que partout dans le monde, la coiffure est une identité. À Madagascar, depuis toujours, elle fait inévitablement partie de l'art. Elle occupe une place importante dans la vie traditionnelle... Ces trois dernières décennies, la coiffure a prix une évolution exponentielle dans la Grande Ile. Les maisons de coiffure gagnent de plus en plus du terrain. Alors, pour avoir une formation de qualité, le groupe L'Oréal, implanté depuis la fin des années 1980, prend une initiative de créer une centre de formation dans la capitale malgache.

Mannequins, models, coiffeuses, ont été présents hier, vers 10 heures 30 minutes, à l'ouverture officielle de l'académie L'Oréal l professionnel Madagascar à l'immeuble Atrium Ankorondrano au premier étage. D'après la directrice commerciale de la société Sedis, Chantal Dixneuf , « cette formation est organisée tous les mois et non sporadiquement comme auparavant. Le principal but est de développer le marché de la beauté dans la Grande Ile. L'approche a toujours été centré autour des besoins des consommateurs. Et grâce à cette académie, L'Oréal renforcera sa proximité, toujours en s'appuyant sur ses 110 années d'expérience ».

A part les coiffeuses et esthéticiennes résidant à Antananarivo, celles des régions ont assisté à l'évènement. Comme Eléonore Lemalade, une coiffeuse réputée de Toamasina, qui a quitté sa ville pour acquérir plus de connaissances sur la coiffure artistique. « Cela faisait plusieurs années que je suis coiffeuse. Il me faut une formation de qualité pour étoffer mes expériences » a-t-elle confié. En tant que propriétaire d'un salon de coiffure, Lemalade connaît l'évolution de la coiffure à Madagascar. « Dans les années 1990, les femmes malgaches avaient honte de colorer leurs cheveux. Par contre, à présent, les jeunes filles s'y mettent. Elles s'en servent pour exprimer leur personnalité. La plupart d'entre elles ont trouvé leur look et lui restent fidèles. Cela vaut aussi pour leur coupe de cheveux et leur coiffure, qui deviennent en quelque sorte leur signature » a-t-elle témoigné.

Le marché de la cosmétique à Madagascar est très prometteur pour le groupe L'Oréal. La petite entreprise créée par le chimiste français Eugène Schueller en 1909 est devenue le plus grand groupe cosmétique du monde et a de la notoriété en Afrique en général et à Madagascar en particulier. Dans son ambition de séduire des millions de consommateurs malgaches, le groupe a choisi de se renforcer sur la Grande Ile en organisant des formations. Qu'il s'agisse de la coupe, de la coloration ou des techniques de haute coiffure, les toutes dernières tendances y seront révélées.

Trente ans sur l'Ile rouge. Présent à Madagascar depuis plus de 30 ans, le groupe a connu de l'ampleur à l'aube de l'année 2000. Le Groupe souhaite consolider sa position sur deux marchés : le marché des produits de grande consommation et celui du circuit professionnel. Sur ce dernier, le Groupe compte s'imposer grâce à la formation professionnelle. Le directeur du groupe EDL, Irshad Razaali a certifié que « depuis 1988, L'Oréal a développé le marché de la beauté et de la coiffure à Madagascar ». Et elle continuera de donner de la brillance aux cheveux des jeunes femmes malgaches.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.