Gabon: Commune D'Oyem - Estelle Ondo à la session ordinaire du Conseil municipal

20 Septembre 2019

Le Conseil municipal de la commune d'Oyem (Nord du Gabon) a convié les conseillers municipaux, ce 19 septembre 2019, à une session ordinaire. Laquelle session avait pour ordre du jour : l'examen et l'adoption du projet de budget primitif exercice 2019. Le projet de budget 2019 est présenté en équilibre en recette et en dépenses à la somme de neuf cent trente-deux millions huit cent trente-quatre six cent trois francs CFA (932.834.603fcfa) Estelle Ondo, comme bien d'autres membres du Conseil municipal de cette commune septentrionale, a répondu positivement à cette invitation.

La commune d'Oyem a tenu son premier Conseil municipal en session ordinaire. Tous les Conseillers municipaux ont pris part à ce rendez-vous budgétaire. Il était question d'examiner e adopter le projet de budget primitif exercice 2019. Ayant pris part à cette rencontre, Estelle Ondo, membre du Conseil de la commune d'Oyem a tenu à saluer le déroulement de ladite session ordinaire. "Il s'agissait du premier Conseil ordinaire de notre commune. Il était question d'examiner le budget primitif et de voir toutes les délibérations proposées par le bureau municipal. Le budget est relativement équilibré, ainsi que son fonctionnement. Cela montre que ce bureau municipal veut faire de la mairie, un acteur de développement" confie-t-elle sans ambages.

Présenté en équilibre en recette et en dépenses, le projet de budget 2019 est arrêté à la somme de neuf cent trente-deux millions huit cent trente-quatre six cent trois francs CFA (932.834.603fcfa). Pour Estelle Ondo, avec le présent budget, la nouvelle équipe municipale veut apporter un plus au sein de la commune. Selon elle, « la présente équipe municipale ambitionne la construction d'un parc d'attraction budgétisée, d'un centre commercial et d'un nouveau marché municipal. Que dire du traitement des déchets qui en seront produits » ? s'interroge-t-elle.

Il faut tout de même noter que la Commune enregistre pour cet exercice, une hausse de ses ressources de 196.480.720 FCFA, soit 26,70% par rapport au budget 2018. Aussi, faut-il souligner que depuis quelques mois, le budget de la commune est composé de plus de cinq cent millions de francs cfa (500.000.000) de ressources propres.

La question de la décharge municipale reste une des préoccupations exprimées par Estelle Ondo, qui elle, est soucieuse de la santé de son environnement. La décharge pour elle, doit être une priorité pour la municipalité et doit être introduite dans les investissements prioritaires de ce budget primitif. « Il faut trouver un espace pour la décharge publique et de mettre un accent particulier sur l'assainissement de la ville. Nous avons donc demandé que le budget soit orienté beaucoup plus pour cette mission qui incombe aussi aux mairies, parce que nous estimons que vivre dans les ordures et ne pas avoir une brigade de décharges peut causer des problèmes plus tard. Les déchets, les ordures entrainent beaucoup de maladies. Il faut vivre dans un environnement propre pour participer à garantir la santé des populations » se soucie-t-elle.

La nouvelle équipe de la mairie de la commune d'Oyem est attendue au pied du mur. La cité a besoin d'une cure de jouvence. Les femmes au marché attendent d'être délivrer des mailles des ordures, qui elles, perdurent.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.