Madagascar: Médias - Dix organes de presse audiovisuels illégaux ordonnés à être fermés

Alors que la délivrance de nouvelle licence, d'extension, et de rajout d'activité en matière d'entreprise de presse est suspendue par le Ministère de la Communication et de la Culture (MCC) depuis le 18 mars dernier, l'enquête menée par ce ministère a révélé l'existence des dix organes de presse audiovisuels qui viennent de se constituer ces dernières semaines.

Le Directeur général de la Communication auprès du MCC, Fanahimanana Tiaray l'a annoncé hier aux journalistes à Nanisana. Couvrant toutes les activités (radios, presse écrite et en ligne), ces entreprises ont été recensées dans plusieurs districts dont Antananarivo, Ambanja, Antsohihy, Farafangana, Marolambo, Ambovombe. Il ajoute que ces entreprises sont allées jusqu'à se servir des bouquets satellitaires.

D'après le directeur des affaires juridiques Henintsoa Rakotondratafika, les investigations du ministère via la direction des régulation des médias ont permis de constater que l'ouverture de ces unités n'ont pas suivi la procédure de constitution prévue par le code de la communication médiatisée et aussi le cahier des charges des entreprises audiovisuelles privées. Il ajoute que les démembrements du ministère n'ont pas été avisés de leur ouverture.

En effet, ces sont des entreprises illégales. Pour empêcher cette gabegie, le MCC invite ces entreprises de presse à suspendre immédiatement, et cela de leur propre initiative, les émissions, activités et publications, avant de procéder à la mise en demeure. Le Dgcom a mis à profit la rencontre avec la presse d'hier pour annoncer que la loi 2016-029 du 14 juillet 2016 portant code de la communication médiatisée a été adoptée par le Conseil du Gouvernement du 18 septembre 2019 sans aucun amendement majeur par rapport celui qui a été présenté aux parties prenantes à son élaboration, le 05 août 2019.

Déclarant être disposé à défendre la voix des journalistes auprès de l'exécutif, le MCC a renouvelé, à travers un communiqué émanant de ce département, son engagement pour le prochain passage de ce texte en Conseil des ministres et devant le Parlement qui devrait avoir lieu pendant la prochaine session de cette institution en octobre. Et cela pour mettre en place une presse libre, responsable et surtout professionnelle dans le pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.