Egypte: Hossam El Badry nommé sélectionneur des «Pharaons»

Hossam El Badry est le nouveau sélectionneur de l'équipe d'Égypte. Il succède au Mexicain Javier Aguirre, viré après la piteuse élimination des « Pharaons » en huitièmes de finale de la CAN 2019. L'ex-milieu de terrain, âgé de 59 ans, devra qualifier les Égyptiens pour la CAN 2021 et pour la Coupe du monde 2022.

La mode n'est plus à l'espagnol en Égypte. Après avoir confié son équipe nationale A à un Argentin (Hector Cuper) et à un Mexicain (Javier Aguirre), la Fédération égyptienne (EFA) a en effet décidé de refaire confiance à un technicien local. Il s'agit en l'occurrence de Hossam El Badry, l'un des entraîneurs les plus expérimentés et les plus titrés du pays.

Hossam El Badry a été préféré à quatre autres Égyptiens : le méconnu Ehab Galal, les ex-attaquants-vedettes Hossam Hassan et Mido, ainsi que la légende Hassan Shehata, qui a remporté trois Coupes d'Afrique des nations de suite (2006, 2008 et 2010) avec les « Pharaons ».

Une référence locale

Après avoir effectué toute sa carrière professionnelle de joueur au Al Ahly SC (1978-1987), l'ex-milieu de terrain s'est lancé en tant que coach à la tête des « Diables Rouges » (2009-2010). Un club cairote qu'il retrouvera encore en 2012-2013 et en 2016-2018 et avec lequel il a gagné deux championnats, une Coupe d'Égypte, une Super Coupe d'Égypte et une Ligue des champions.

Hossam El Badry a également effectué quelques excursions dans des pays voisins : au Soudan, pour diriger le géant Al Merreikh (2011), et en Lybie, avec Al Ahli Tripoli (2013).

Un rêve qui se réalise

Hossam El Badry a fait quelques « infidélités » en dirigeant une autre formation du Caire, ENPPI (2011-2012), et en devenant le président du Pyramids FC, le nouveau-riche du football égyptien.

Hossam El Badry a d'ailleurs démissionné de ce poste, cet été, pour maximiser ses chances d'être choisi par l'EFA. Cette dernière lui a assigné pour mission de qualifier la sélection fanion pour la CAN 2021 et pour la Coupe du monde 2022.

Un grand défi

Remplir ces deux tâches ne sera pas une mince affaire. Mais le vrai défi d'Hossam El Badry sera de convaincre et de séduire. Convaincre car il n'était pas le premier choix du public et de l'EFA, qui préféraient d'autres candidats comme Hossam Hassan. Séduire parce que l'équipe d'Égypte a indigné son public suite à son élimination dès les huitièmes de finale de la CAN 2019 à domicile. Certains « Pharaons » ont donné une triste image d'eux, sur et en-dehors des terrains, durant cette compétition.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.