Sénégal: Développement du tourisme culturel - Ile de Gorée, un levier de promotion touristique

20 Septembre 2019

Pour rendre plus performant le tourisme-culturel, le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop et son collègue du Tourisme, ont effectué hier, jeudi 19 septembre, une visite à l'île de Gorée. Les deux ministres s'engagent ainsi à veiller à la préservation du site historique

Classée patrimoine mondial par l'UNESCO, l'île de Gorée incarne aujourd'hui la vitrine du Sénégal. Raison pour laquelle, le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop et son collègue du Tourisme, Alioune Sarr, suite à leurs signatures de convention visant à harmoniser leurs départements pour un meilleur développement du tourisme culturel, ont consacré leur première visite à l'île de Gorée. C'était hier, jeudi 19 septembre.

«L'île est, ainsi, devenue un lieu mythique de pèlerinage des diasporas noires, une étape incontournable des hôtes de marque de l'Etat et en même temps une des plus grandes destinations touristiques du Sénégal», a déclaré Abdoulaye Diop.

Dans leurs programmes de la vulgarisation du tourisme-culturel, les deux ministres s'engagent à faire de ce patrimoine culturel un levier de promotion d'un tourisme profitable aux autorités locales dans leur mission.

«Les services techniques de mon département en collaboration avec la commune de Gorée, de l'Unesco et d'autres partenaires ont engagé plusieurs actions pour la sauvegarde de l'île mais aujourd'hui, il s'agit, beaucoup plus, de mettre en valeur ce patrimoine culturel pour répondre aux attentes des populations», ajoute le ministre de la Culture et de la Communication.

Mieux, confie-t-il, «notre Projet de revitalisation de la Maison des esclaves avec la Fondation Ford qui ambitionne de créer un Centre international de documentation et d'échanges sur la Traite atlantique, est un exemple d'outil de promotion en direction de la diaspora noire».

Selon Abdoulaye Diop, «l'Etat du Sénégal va poursuivre ses efforts dans ce sens en s'ouvrant au Partenariat Public-Privé». Il en veut pour exemple le projet présenté par Teliyum. Abondant dans le même sens, le ministre du Tourisme a souligné que la diversité des offres touristiques constitue une nécessité.

«Il est vrai qu'on a beaucoup travaillé sur la bannière mais l'offre culturel, l'offre historique est une dimension naturellement ou le pays va se positionner et le plan stratégique en cours nous permettra de mieux positionner également l'ile de Gorée dans ce chantier important de la promotion de la destination du Sénégal», dixit Alioune Sarr. Quant au maire de Gorée Augustin Senghor, il s'est réjoui de la visite consacrée à sa ville.

En ce sens, il n'a pas manqué d'égrener les problématiques liées à la mobilité des visiteurs et des touristes, qui hantent le développement touristique dans cette ville. «Nous avons une forte dépendance de la chaloupe.

Gorée gagnerait plus à avoir une libre d'entrée et de sortie dans le transport, on a deux vocations d'avoir d'autres chaloupes qui permettront aux visiteurs d'aller et de revenir quand ils veulent sans être stressés par les heures de la chaloupe », a-t-il plaidé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.