Sénégal: ISJA de Dakar - Les filles expulsées pour port de voile reintégrent l'établissement

20 Septembre 2019

L es filles voilées renvoyées de l'Institution Sainte Jeanne d'Arc pour port de voile depuis la rentrée officielle des classes, ont finalement réintégré l'établissement.

Les jeunes filles ont réintégré l'institution hier, jeudi, deux heures après les autres élèves et après l'ouverture habituelle des portes.

Un voile bleu marine, tout simple, uni, avec les l'inscription ISJA comme « Institution Sainte Jeanne d'Arc » fait désormais office de hijjab ou voile, conformément à l'accord trouvé entre le ministère de tutelle, celui de Mamadou Talla, et l'établissement.

Pour rappel, à l'occasion de l'ouverture des classes du mardi 3 septembre, l'administration de l'ISJA avait constaté que certains élèves continuaient de mettre le voile.

Ainsi, elle avait demandé aux familles dont les enfants n'avaient pas une tenue conforme au règlement intérieur, qu'elles avaient pourtant signé, de bien vouloir se conformer à cette tenue exigée.

Suite à ces conflits, un consensus a été trouvé hier, jeudi entre L'ISJA et les voilées dernièrement expulsées dudit établissement.

Au total, vingt (20) filles voilées ont finalement accepté de rejoindre l'école afin de poursuivre leur année scolaire 2019 /2020 alors que deux (02) autres se seraient inscrites dans d'autres écoles.

Cependant, la direction de Jeanne d'Arc a tenu à affirmer que l'accord avec le ministère de l'Education n'est valable que pour cette année.

Pour rappel, vingt-six (26) élèves étaient concernées par cette mesure concernant l'expulsion des filles voilées dans l'établissement pour port de voile, jugé non conforme à la tenue de l'établissement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.