Burkina Faso: Palais royal de Song-Naaba - Le Koug-Naaba Kaongo intronise cinq chefs

20 Septembre 2019

Le Koug-Naaba Kaongo a invité les nouveaux responsables à œuvrer au renforcement de la cohésion sociale.

Cinq chefs traditionnels ont été intronisés, le mardi 17 septembre 2019 dans la cour royale de Koug-Naaba Kaongo, au quartier Song-Naaba (secteur n°29 de Ouagadougou).

Le Koug-Naaba Kaongo a désormais cinq chefs qui vont l'accompagner dans l'exercice de ses fonctions. Il s'agit du Soug Naaba Koutou, Zak Naaba Sigri.

Malgré Naaba, Koombi Naaba et Yads Naaba. Ils ont été intro-nisés, le mardi 17 septembre 2019 à Song-Naaba, au palais royal du Koug Naaba Kaongo, au secteur n°29 de Ouagadougou.

Selon leur porte-parole, Soug Naaba Koutou, les nouveaux chefs sont très heureux et honorés d'occuper cette responsabilité. «Nous remercions le Mogho Naaba Baongo, a-t-il poursuivi, le Koug-Naaba Kaongo et les autres chefs traditionnels pour la confiance placée en nous».

«Notre mission est d'accompagner le Koug-Naaba dans sa tâche pour lui permettre de rendre compte au chef suprême des Mossé», a souligné le porte-voix. Il a par ailleurs, exprimé sa gratitude aux garants de la tradition pour leurs conseils.

Les cinq chefs (Premier plan) ont sollicité l'accompagnement de tous pour la réussite de leurs missions.

Il a, en outre, sollicité leur accompagnement. Pour lui, tout dirigeant, qui a en charge un groupe de personnes, doit prendre conscience des grandes responsabilités qui l'incombent. C'est pourquoi, a-t-il dit, un chef doit avoir une oreille attentive et s'entourer de toutes les compétences nécessaires.

«Nous avons pris bonne note des suggestions et comptons sur tous les anciens, chefs traditionnels, hommes, femmes et jeunes pour l'accomplissement de nos différentes missions», a-t-il soutenu.

Selon le Koug-Naaba Kaongo, les devoirs des cinq chefs consistent au renforcement de la cohésion sociale et à la résolution d'éventuels conflits dans le quartier Song-Naaba (secteur n°29). Au regard du contexte sécuritaire, il a appelé les cinq chefs à la vigilance.

Dans le même ordre d'idées, il a demandé aux populations de la localité de collaborer avec leurs nouveaux responsables et de dénoncer tout acte malveillant ou tout comportement suspect.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.