Sénégal: «Réconciliations» signé Rémy Rioux - Un outil pour la réduction des fractures du monde

20 Septembre 2019

Le musée des civilisations noires a accueilli ce mardi 17 septembre une présentation de l'ouvrage du directeur de l'Agence française de développement, Rémy Rioux intitulé «Réconciliations» préfacé par l'économiste nigériane, Ngozi Okonjo-Iweala.

L'auteur propose «Réconciliations» comme un outil capable de réduire les fractures du monde. Pour le chercheur Felwine Sarr, Rémy Rioux dans son livre, a accepté de remettre en cause ses méthodes et de présenter des procédés adéquats pour un monde en commun.

Dans un monde caractérisé par des fracturations de tous types de fractures, les pays devront repenser les pratiques et mettre en place un procédé de force susceptible de «rallier les énergies qui œuvrent pour un monde en commun».

C'est ce que le directeur de l'Agence française de développement (AFD), Rémy Rioux explique dans son ouvrage intitulé «Réconciliations» préfacé par l'économiste nigériane Ngozi Okonjo-Iweala. Le livre de 233 pages paru aux Editions «Débats publics» a été présenté ce mardi 17 septembre au musée des civilisations noires.

«Ces fractures nous offrent néanmoins une chance unique de reposer la question des inégalités entre les êtres humains, ainsi que celle de la préservation de la planète. Une chance de nous réconcilier», a fait savoir l'auteur.

Il interroge ainsi la pertinence des outils comme la diplomatie, la défense et le développement pour bâtir un monde en commun.

«Bâtir un monde en commun ne se fera pas sans un nouveau projet et un concept inédit qui soit aussi une action concrète et un processus, capable de libérer l'indispensable mobilisation collective», dit-il.

A en croire Rémy Rioux, «Réconciliations» est la meilleure des manières pour repenser le monde. Dans le livre, il explique aussi la mission de l'Agence française de développement.

Quant au chercheur, Felwine Sarr, «Rémy Rioux trouve que les instruments classiques que sont la défense, la diplomatie ont échoué. Il pense, que son instrument à lui, pour le développement, que s'il repense la manière de l'utiliser, la pratique, les méthodologies, les objectifs, ça peut être un outil de réconciliation».

Pour l'économiste, «tout le livre tourne autour de l'idée qu'une politique de développement repensé peut aider à réconcilier les groupes humains, les nations etc. ». Felwine Sarr apprécie ainsi l'ouvrage.

«Ce que j'ai trouvé intéressant, c'est qu'un directeur d'Agence de développement accepte de remettre en cause ses méthodes, ses outils et ses procédés.

Il accepte de les interroger et de se poser la question de savoir est-ce qu'ils sont encore adéquats pour le monde à venir ? », souligne l'économiste.

«Réconciliations» parle aussi du réchauffement climatique avec les objectifs de développement durable des Nations Unis, l'Accord de Pari et de l'émigration.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.