Guinée: États-Unis - l'équipe du Pr. Alpha Condé venue avec 60 membres va repartir divisée

20 Septembre 2019

Dans une équipe qui commence à perdre tous les coéquipiers prennent leurs biens et s'envolent vers d'autres horizons. Certainement comme la fin du fameux film de Sergio Leone le bon, la brute et le truand cela se passe au Fart West des États Unis mais malheureusement en Guinée c'est le bon Pr. Alpha, la brute la nature et l'âge et puis le truand les directeurs de ces entreprises soit-disantes privées qui collent Alpha sur la peau.

Avec ce long séjour du président aux USA et tous les contrats qu'il est en train de signer qui vont couvrir tout le territoire de la Guinée de Yomou à Sangarédi sans oublier la couverture des pays comme le Burkina et les îles de Cap vert, il va pleuvoir du Fonio ensuite des gratte-ciels qui vont faire pâlir la famille Rockefeller et puis nous allons en fin dépasser la Côte d'Ivoire et le Sénégal réunis. Sachant toujours pour dépasser quelqu'un il y a plusieurs conditions à réunir.

En tout cas en terme de marathon si l'on mettait le Ouattara et Condé sur le terrain du 28 septembre avec tout son état flambant actuel et vu aussi que Ouattara ne voit pas avec son œil gauche quelqu'un risque de gagner.

Sous d'autres cieux, nous savons tous quand le contrat est signé entre deux entités qu'elles soient il y a des préalables (études de projets, rencontres interministérielles etc... ) même si ces entreprises sont chinoise ou américaines.

Mais en Guinée tout un chacun croit qu'un contrat signé par notre Fama national avec une entreprise, celle-ci doit fermer ses portes sans l'aval de ses actionnaires pour débarquer en Guinée avec tous ses avoirs pour satisfaire notre Fama.

Mais certains des directeurs nationaux venus avec le Fama dans son avion spécial de la Guinée sont en train de disparaître un à un sans préavis.

Il semblerait que le Fama ayant accès à l'Internet 24 heures sur 24 aurait pu voir sur Facebook l'état des routes de certaines villes comme Siguiri et ailleurs serait rentré dans une colère chocolatée.

Le Fama aurait promis des enquêtes nationale et internationale car nos routes auraient à déserté la république du Mali, le Burkina et puis le highway entre Monrovia et Conakry (six voies) mais rien n'est.

Comme nous le savons tous avec les sbires galonné chef d'entreprise en Guinée il suffit que ça chauffe ils se tirent vers Paris. Qui va dire le contraire, demandez à la fédération guinéenne de football.

Si l'état des routes bitumées à Siguiri actuelle après plusieurs milliards dépensé sous ce régime devait s'améliorer mais en réalité il y a une longue et ancienne histoire depuis les temps de l'indépendance de la Guinée.

Nos cousins de cette belle auraient demandé aux colons de repartir avec leur goudron et même auraient pris le temps nécessaire d'utiliser les quelque machines de la voirie d'alors pour enlever les couches de goudron déjà existant pour les entacher devant le palais de gouverneur blanc.

La fameuse phrase serait que si nous sommes capables de mâcher le tabac c' n'est pas la poussière qui va nous empêcher de respirer.

Vive l'indépendance (les blancs sont partis chez eux et le noirs blanc sont resté avec nous "house Niggers" avec boubous blanc).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.