La République Démocratique du Congo se prépare à ratifier et mettre en oeuvre la ZLECAf

19 Septembre 2019

Addis-Abeba — Les besoins du secteur privé et l'amélioration des infrastructures ont été au coeur des discussions lors du Forum national de sensibilisation à la mise en œuvre de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAf), qui s'est tenu à Kinshasa les 17 et 18 septembre 2019.

En tête de la liste des recommandations figure la prise en compte des besoins du secteur privé et de la société civile afin de mener à bon port les prochaines négociations sur la ZLECAf sur des questions cruciales telles que les conditions d'une concurrence saine, le respect de la propriété intellectuelle et la promotion des investissements.

Attirant l'attention sur la nécessité de réduire les obstacles non tarifaires, tels que la logistique et les infrastructures, comme condition préalable à l'approfondissement de l'intégration commerciale en Afrique, les conclusions du forum ont également souligné l'urgence de renforcer les capacités de production de la RDC et de tenir compte des spécificités locales lors de l'élaboration de la stratégie nationale de mise en oeuvre de la ZLECAf.

C'est également le souhait émis par le Ministre du Commerce extérieur Jean Lucien Bussa, représenté par la Secrétaire Générale au Commerce Extérieur Mme Eugénie Salebongo Basoy qui a ouvert le forum en ces termes:

"J'exhorte tous les participants à toujours avoir à l'esprit que l'occasion nous est donnée, pendant ces deux jours de travaux, d'offrir au Gouvernement de la République, à travers des recommandations concrètes, des voies d'optimisation des potentialités nationales pour une mise en œuvre porteuse de l'Accord portant création de la ZLECAf en RDC."

Les participants ont, par ailleurs, examiné les opportunités de faciliter les échanges commerciaux entre la RDC et le reste du continent africain, permettant d'améliorer la performance des entreprises congolaises, de favoriser l'émergence de champions industriels nationaux au sein de secteurs-clés et de les préparer à une vive concurrence internationale.

Le Forum s'est également penché sur la faiblesse des infrastructures qui constitue un obstacle majeur au renforcement de la capacité de production de la RDC, se chiffrant, à l'échelle continentale à 150 milliards de dollars par an - dont la moitié reste mobilisée par le continent.

Les échanges ont aussi mis en exergue certaines particularités locales et sectorielles, notamment dans les filières agricole, minière ou de l'énergie, tout en soulignant l'impératif d'examiner les avantages comparatifs de la RDC en vue d'identifier les domaines potentiels de spécialisation et collaboration avec d'autres pays et accroître davantage les chances de la RDC de tirer profit de la ZLECAf.

A la suite de ce forum, organisé par le Ministère du Commerce avec l'appui de la CEA et de l'Union Européenne, une stratégie nationale sera élaborée afin de baliser la voie pour une mise en œuvre effective de la ZLECAf en République Démocratique du Congo.

Publié par :

La Section des communications

Commission économique pour l'Afrique

BP 3001

Addis-Abeba (Éthiopie)

Tél. +251 11 551 5826

Adresse électronique : eca-info@un.org

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.