Soudan: Le Conseil Souverain discute les questions de la paix et des universités

Khartoum — Le Conseil Souverain a discuté lors d'une réunion jeudi un certain nombre de questions, notamment de l'avancement de la mise en œuvre des accords préalables aux négociations de paix entre le gouvernement et les mouvements armés qui doivent débuter le 14 octobre prochain, ainsi que des dispositions pour la reprise des études dans les universités soudanaises.

Le porte parole du Conseil Souerain M.Mohammed Al-Faki a déclaré que le Conseil avait décidé d'abolir la peine de mort pour huit des condamnés à mort appartenant au Mouvement de libération du Soudan dirigé par Abdel Wahed Nour, en plus de la libération de dix-huit prisonniers des mouvements armés et de la libération de trois des personnes arrêtées. À différents quartiers de sécurité.

Al-Faki a expliqué que le comité chargé de faciliter le processus de négociation était en contact et en consultation constants avec les frères des mouvements armés afin de mettre en œuvre tout ce qui avait été convenu avant le début des négociations, y compris l'ouverture de routes pour l'arrivée de l'aide humanitaire et la levée de l'interdiction des noms interdits d'entrée dans le pays.

Al-Faki a ajouté que le Conseil de la souveraineté avait pris la décision de préparer l'ouverture des universités soudanaises.

Le porte-parole du Conseil de la souveraineté a expliqué que le Conseil avait décidé lors de la réunion précédente de subordonner l'autorité de régulation des télécommunications et la poste au Conseil de souveraineté et sous sa supervision directe, à l'instar des dossiers relevant directement du Conseil.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.