Angola: Le Maroc présente un village artistique à la Biennale de Luanda

Luanda — Un village artistique faisant référence aux traditions et illustrations du patrimoine artisanal marocain a été officiellement inauguré jeudi soir, dans le cadre de la Biennale de Luanda - Forum panafricain pour la Culture de paix, qui se tient dans la capitale angolaise depuis mercredi.

Défilé de mode du Maroc à la Biennale de Luanda

Le village, reproduit à la baie de Luanda, représente l'image du Royaume du Maroc tourné vers l'avenir, tout en restant ancré à des racines spécifiquement africaines. Le Maroc a également apporté à cet événement sa gastronomie, sa musique et un défilé de mode de la styliste Samira Haddouchi.

L'œuvre de la Maison de l'Artisan, l'agence marocaine chargée de la préservation et de la promotion du patrimoine ancestral et qui collabore avec l'UNESCO dans la préservation de professions artisanales, est également exposée au pavillon du Maroc.

La Maison de l'Artisan divulgue la richesse et la créativité des artisans marocains à travers des expositions de ce genre réalisées dans le monde, telles que dans les galeries La Fayette à Paris, Harrods à Londres et Kadewe à Berlin.

À l'occasion, l'ambassadrice du Maroc en Angola, Saadia El Alaoui, a déclaré que cette culture de la paix à laquelle nous aspirons tous, devait prendre des formes multiples comme les valeurs, les systèmes de pensée, la spiritualité, ainsi que les expressions culturelles et artistiques.

Pour la diplomate, cela peut illustrer la diversité culturelle, la consolidation de la paix et la solidarité entre les peuples et leur développement.

Elle a encore admis que l'Afrique était le choix naturel pour mettre toutes ces valeurs en exergue, car cela renvoit à l'agenda 2063 de l'Union africaine et à la Charte de la renaissance culturelle africaine.

Pour sa part, la ministre d'État chargée du Secteur social, Carolina Cerqueira, a souligné que cet événement permettait non seulement de relancer la culture, mais aussi de renforcer les relations entre les peuples, compte tenu de la multiplicité d'expressions culturelles exprimées au cours de la Biennale.

Par la suite, elle a fait savoir que l'événement reflétait l'engagement de l'État angolais et constituait un espace d'échange d'expériences et de renforcement des liens d'amitié entre l'Afrique et la diaspora.

À son tour, la ministre angolaise de la Culture, Maria da Piedade de Jesus, a mis en relief les "excellentes relations culturelles" entre les deux pays, démontrées par la régularité des activités permettant un meilleur rapprochement des deux peuples.

Un spectacle musical, des séances de cinémas, un théâtre pour enfants, un atelier sur les danses angolaises Semba et Kizomba ont également eu lieu jeudi soir.

Font partie de cette Biennale de Luanda 16 pays, parmi lesquels l'Éthiopie, l'Afrique du Sud, l'Italie, Cuba, le Cap-Vert, le Rwanda, le Kenya, le Brésil, le Portugal, la Namibie, le Mali, le Maroc et l'Angola.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.