Cameroun: Plan d'assistance humanitaire d'urgence - Plus de 2 500 familles réconfortées

Jeud, 18 septembre 2019 à Bamenda, le ministre de l'Administration territoriale a réaffirmé aux déplacés internes, toute la détermination du chef de l'Etat à rétablir la paix dans la région.

Aux déplacés internes rassemblés jeudi, 18 septembre 2019 à l'esplanade des services du gouverneur du Nord-Ouest, le ministre de l'Administration territoriale a partagé un voeu qui lui tient à coeur. Celui du retour de l'ordre et de la paix dans la région, avec des populations vaquant à leurs occupations et partageant des moments de convivialité autour d'un plat de « njama njama », de « eru » autour d'un verre d'« akwacha » ou de vin de palme. Sous un ciel pluvieux, Paul Atanga Nji a personnellement supervisé les opérations de distribution de l'assistance du chef de l'Etat aux déplacés internes de la région du Nord-Ouest. Un présent présidentiel reçu par plus de 2500 représentants de familles et constitué d'un kit de couchage (un matelas et une couverture), des produits de première nécessité ainsi que des denrées alimentaires. Aux populations déplacées, le Minat a délivré un message de paix et de solidarité. « Le président de la République est conscient de vos souffrances», a-t-il déclaré, avant de leur assurer « qu'il fera tout pour le retour de la paix dans cette région ». Une adresse que Paul Atanga Nji a délivrée en tenant fermement des branches de l'arbre de paix. Remonté par le crime crapuleux des terroristes sur une innocente femme à Guzang (arrondissement de Batibo), le Minat a salué le courage de ces populations. Il a exhorté celles-ci à davantage de collaboration avec les autorités administratives.

Par ailleurs, le ministre a invité ces populations à ne pas céder aux messages des vendeurs d'illusions prônant la libération du peuple par la terreur. Paul Atanga Nji a rappelé les actions posées par l'Etat pour un retour à la paix et l'harmonie. Des gestes au rang desquels la possibilité pour les combattants de « saisir la porte ouverte du gouvernement » à travers les centres de désarmement, de démobilisation et de réintégration.

Lire aussi : Mise en oeuvre de la décentralisation : il faut plus de financements

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.