Cote d'Ivoire: Fraude à la Fonction publique - Plus de 1000 agents fictifs identifiés et expurgés des effectifs

20 Septembre 2019

Dans le cadre de la mise en œuvre du dispositif de contrôle au niveau des effectifs des fonctionnaires, plus de « 1000 agents fictifs » identifiés ont été expurgés de la Fonction publique de Côte d'Ivoire.

L'information a été livrée par le premier responsable du département ministériel, Issa Coulibaly, qui était l'Invité des Rédactions du quotidien ivoirien Fraternité Matin, ce vendredi 20 septembre 2019.

« Il s'agit de personnes ne disposant d'aucun acte légal qui exercent en tant que agent de la fonction publique », a précisé M. Issa Coulibaly.

Cette bonne prise du ministère a été possible grâce au système informatisé de gestion des fonctionnaires dénommé Système intégré de gestion des fonctionnaires et des agents de l'Etat (Sigfae) que s'est dotée l'institution.

Grâce à ce dispositif sécurisé de gestion des agents, 38 fonctionnaires ont été reconnus coupables de cette fraude. Ainsi, a détaillé le ministre, 36 personnes parmi elles ont été « exclues et 2 autres révoquées ».

Dans l'exercice de leur fonction, les agents de la Fonction publique ont des droits mais également des obligations: « la discipline, le respect des horaires de travail, le respect de la réglementation notamment, en termes de grève... ».

Ainsi, pour non-respect de la règlementation et des obligations qui régissent le statut général de la Fonction publique, 2700 agents sont sous le coup de sanctions disciplinaires.

.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.