Angola: Les travailleurs pourraient acquérir 20 pour cent du capital des entreprises à privatiser

Luanda — Vingt pour cent au maximum du capital des entreprises à privatiser par l'Etat, à compter de 2019 jusqu'en 2022, pourraient être acquis par les travailleurs qui souhaiteraient faire partie des actionnistes.

Selon le consultant de l'Institut de Gestion d'Actifs et des Privatisations de l'Etat (IGAPE), Julio Londa, cette décision, prescrite dans la Loi des privatisations (Loi 10/19) et dans les procédures du Programme des privatisations (Propriv), réserve aux travailleurs ce droit, qui leur garantie au maximum 20 pour cent d'actions.

Parmi les droits et les garanties, que la Loi des privatisations et le Propriv réservent aux travailleurs, figure le maintient des postes d'emploi des travailleurs et des administrateurs, qui doit être pris en compte dans l'analyse de la proposition de l'offre publique.

Mêmement, dans les entreprises du Secteur Entrepreneurial Public (SEP) à privatiser, les travailleurs maintiennent les droits et obligations acquis.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.