Sénégal: Délégation à l'entrepreneuriat rapide - Des difficultés de recouvrement des fonds octroyés à Kaolack

Kaolack — La Délégation à l'entrepreneuriat rapide (DER) a déclaré vendredi être confrontée à des difficultés pour se faire rembourser l'argent prêté aux bénéficiaires de ses financements dans la région de Kaolack (centre), où le taux de recouvrement est de 36%.

"Nous avons quelques difficultés en termes de recouvrement ou de remboursement des prêts qui ont été accordés, avec un taux de recouvrement de 36% pour la région de Kaolack", a dit à la presse locale le patron de la DER, Pape Amadou Sarr.

Selon M. Sarr, la Délégation à l'entrepreneuriat rapide va, avec les autorités administratives et locales, travailler à la "sensibilisation" et à l"'accompagnement" des bénéficiaires de ses financements, afin qu'ils puissent rembourser les montants empruntés. Si cette démarche n'est pas fructueuse, "nous allons mettre ces dossiers en contentieux et les transmettre à nos partenaires", a-t-il averti lors d'une réunion de la DER à Kaolack.

"Les préfets, la police, le procureur" sont les partenaires en question, selon M. Sarr, promettant de réduire de moitié, lors des prochains financements, les montants dont devraient bénéficier les régions dont les prêts ne sont pas remboursés. Les montants prévus seront augmentés pour les régions qui ont honoré leur engagement, a promis Pape Amadou Sarr.

"Kaolack a eu à bénéficier d'un financement de plus d'un milliard 250 millions de francs CFA pour la première année, soit un taux d'exécution de 128%. Un peu plus de 900 millions de francs CFA était prévu pour cette région. Et nous sommes satisfaits du taux d'absorption des financements de la région", a expliqué M. Sarr.

"La région pourra bénéficier d'au moins trois milliards de francs CFA, si on prend en compte les nouveaux projets qui y seront mis en œuvre, en plus du programme sel qui va bénéficier de deux milliards, pour les régions de Kaolack, Fatick et Kaffrine (centre)", a-t-il promis.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.