Congo-Brazzaville: Commune de Brazzaville - Le nouveau cimetière municipal sera érigé au village Yié

Le site a été réceptionné sur les lieux-mêmes par le président du conseil départemental et municipal, Christian Roger Okemba, le 19 septembre, des mains des propriétaires terriens.

Le terrain acquis par le conseil départemental et municipal de Brazzaville est estimé à 500 m de large et 1000 m de long, soit cinquante hectares de superficie.

Situé au village Yié, district d'Ignié, dans le département du Pool, le site où sera bâti le nouveau cimetière public municipal pose encore des problèmes d'accessibilité à cause des nombreuses bifurcations. Les bureaux des conseils municipaux de Brazzaville et du Pool comptent statuer sur ce dossier afin de construire une route linéaire pour raccourcir la distance et faciliter son accessibilité.

En présence du bureau exécutif du conseil départemental et municipal de Brazzaville, le responsable de famille et propriétaire terrien, assisté du chef des sages du village Yié, a organisé un rituel ancestral pour l'acquisition définitive de ce site par l'Etat.

« Au nom de l'autorité de l'Etat que j'incarne, je remercie les sages et notables. A Brazzaville, les cimetières n'ont plus de place pour inhumer nos parents dans la dignité. Très bientôt, une route d'accès sera construite pour commencer avec les enterrements », a assuré Christian Roger Okemba, réceptionnant le site.

L'acquisition de ce nouveau site ne signifie pas pour autant l'abandon du cimetière de Matari. Selon certaines sources, ce dernier est presque fin prêt mais nécessite un lourd budget d'investissement lié à l'expropriation des occupants de parcelles sur le long des deux routes d'accès dont l'une passera par le quartier Cité des 17 et l'autre par celui de Massengo.

Rappelons que le cimetière d'Itatolo est fermé au public depuis plusieurs même si les inhumations y ont lieu discrètement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.