Tchad: Les opérateurs de téléphonie Airtel et Tigo fâchent leurs usagers

Grosse friture sur les pylônes d'Airtel et Tigo Tchad. Le 21 septembre 2019, le Collectif contre la vie chère (CTVC) a convoqué tous ses membres et partisans à une manifestation pacifique d'une durée de 24heures à l'encontre des sociétés de téléphonie mobile Airtel et Tigo sur tout le territoire national. Raisons: mauvaise qualité des services et cherté des prix facturés aux utilisateurs.

Selon le président du CTVC, Dingamnayal NelyVersinis « il ne se passe pas un seul jour sans que les abonnés ne soient déçus de la mauvaise prestation des opérateurs de téléphonie mobile au Tchad.» Mauvaise qualité de la communication, il ya toujours des coupures, blocages des réseaux sociaux, difficultés d'attribuer un numéro, sont autant de problèmes auxquels les consommateurs font face au quotidien, «même si le numéro de celui avec qui vous voulez échanger est bel et bien ouvert et se trouve dans une prétendue zone couverte par le réseau », ajoute-t-il.

Le président du CTVC a également souligné un système d'arnaque dans les forfaits d'appels illimités que proposent les deux opérateurs.

«Ces forfaits imposés ne sont bénéfiques ni aux consommateurs ni au gouvernement, puisque nous n'arrivons pas à épuiser nos souscriptions et ils reprennent nos reliquats pour leur compte », dixit-il.

Malgré les multiples dénonciations des consommateurs, la situation ne se décante toujours pas, le régulateur des télécoms peine à sortir le sabre pour sanctionner. Le collectif contre la vie chère(CTVC) est décidé à défendre ses positions en public pour faire céder les opérateurs de téléphonie mobile, au regard de l'attentisme de l'Autorité de régulation de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), qui s'éloigne des préoccupations des consommateurs de ces réseaux mobiles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.