Sénégal: Politiques publiques, communication gouvernementale - Les nouvelles orientations du président Sall

Dakar — Le président de la République Macky Sall a fait part vendredi de sa volonté de faire cap sur l'industrialisation et la production de biens et services, une perspective qu'il compte adosser sur une nouvelle communication plus proactive et mieux organisée autour des institutions nationales et des grands axes de sa politique.

Dans le contexte de la ZLECA, la zone de libre-échange continentale entrée en vigueur en fin mai dernier, les pays qui ne parviendront pas à produire et proposer des produits seront laissés "en rade", a-t-il déclaré lors d'une réunion de partage d'information à laquelle prenaient part des responsables de la majorité.

Etaient également présents à cette rencontre tenue au palais de la République, des responsables d'institutions nationales et d'autres responsables chargés de la conduite de projets et programmes de développement.

A cette occasion, Macky Sall a donné des éléments d'orientation et dégagé les principes devant gouverner sa communication au cours de son second mandat.

Il a défini le cadre organisationnel de sa nouvelle communication dont il a dégagé les lignes directrices et la nouvelle méthodologie, dans le but d'impulser une nouvelle dynamique de communication par "une intensification des réalisations dans tous les domaines".

Dans ce cadre, il a invité à "une réorganisation de la prise de parole publique" et demandé à ses alliés d'être davantage "proactifs" et aux autorités investies d'une mission de service public de mettre à la disposition les informations permettant une meilleure compréhension des politiques publiques.

"Une communication, on l'organise, on l'anime et on l'oriente", a indiqué le chef de l'Etat, avant d'appeler ses alliés à se battre pour alimenter le débat politique national autour des nouveaux paradigmes édictés.

"Il nous faut reprendre l'initiative de la communication dans la mesure où notre offre politique a été acceptée par les Sénégalais. Il reste maintenant à la valoriser", a souligné Macky Sall.

Aussi a-t-il appelé à "faire cesser cette pollution médiatique" sur la question du pétrole et des ressources naturelles en général et plaidé pour l'élaboration d'un "discours constructif face au discours destructeur".

Il milite pour une meilleure organisation de la communication politique autour des institutions à travers "des messages bien élaborés avec une rigueur dans l'argumentaire et une précision dans les chiffres et une cohérence dans le partage politique des messages".

Il a déploré à ce sujet "la déperdition" des mœurs politiques et des mœurs tout court, à l'origine selon lui d'une "inversion du système des valeurs" à la faveur de laquelle "l'avoir prime désormais sur l'être et le savoir".

Dans ce contexte, "l'administration doit s'ériger en modèle pour la préservation du bien public", estime le président Sall qui a demandé à être davantage soutenu sur certaines réformes dont le but est de permettre à l'Etat de disposer de "plus de marges budgétaires pour les dépenses prioritaires".

Il est revenu sur les différents investissements consentis par l'Etat en matière de maîtrise de l'eau et de développement de l'agriculture, insistant sur son souci de contribuer à "reverdir" le Sénégal.

Macky Sall a par ailleurs évoqué certains éléments du bilan de son action par exemple dans le domaine de l'entreprenariat, "créateur d'emplois", citant la Couverture maladie universelle (CMU) en insistant sur sa volonté d'instituer une "discrimination positive" devant permettre à davantage de femmes d'accéder aux soins de santé.

Dans la même perspective, il a évoqué l'accès à l'électricité pour tous, de même que certains programmes comme le Plan Sénégal émergent (PSE), notamment en ce qui concerne ses volets relatifs à la bonne gouvernance et à la lutte contre les injustices sociales par la promotion de l'équité sociale et territoriale.

S'y ajoute le "PSE Vert", le PUMA - le programme d'urgence de modernisation des axes routiers -, le Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC), selon lui copié et modélisé par les Nations unies.

Il a souligné sur ce plan la nécessité d'une finalisation de son programme de mobilité urbaine à travers le Train express régional (TER) et le projet BRT (Bus Rapid Transit).

Le président de la République a en outre demandé à ses alliés de partager ses "programmes vertueux", comme les programmes "Zéro bidonville", "Zéro déchet", le programme de promotion de logements sociaux à travers son initiative portant sur la construction de 100.000 logements de cette catégorie.

Macky Sall préconise de ce point de vue un changement de comportement pour une meilleure promotion de l'hygiène publique, de manière à redonner à Dakar, la capitale sénégalaise, une image conforme à son "statut de plaque tournante qui accueille de grands évènements mondiaux", comme les prochains Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) de 2022.

La réhabilitation du palais des arts du Cap manuel, à Dakar, ainsi que la réalisation du mémorial de Gorée s'inscrivent dans ce cadre et devraient permettre à Dakar de "renouer avec le bouillonnement culturel" qui le caractérisait il y a quelques années, a relevé Macky Sall.

"A l'horizon 2027, le Sénégal sera prospère et fera l'objet d'importantes convoitises à cause des ressources naturelles. Il nous faut donc préserver ce legs", a-t-il conclu, en insistant : "Le Sénégal est en train de changer de visage et le pays dispose d'énormes potentiels à préserver".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.