Cote d'Ivoire: Débat général annuel à l'ONU - Daniel Kablan Duncan à New York, ce samedi

20 Septembre 2019

Le Vice-président ivoirien et plusieurs membres du gouvernement participeront aux Assemblées générales des Nations unies

Le Vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan, arrive aujourd'hui à New York, aux États-Unis, où il doit prendre part à la 74e Assemblée générale des Nations unies qui a débuté dans l'après-midi du 17 septembre dernier. Daniel Kablan Duncan représentera le Chef de l'Etat, Alassane Ouattara, au débat général annuel qui, lui, se déroulera du 24 au 30 septembre.

Ponctué de dialogues et de forums de haut niveau, ce débat annuel des assemblées générales onusiennes est toujours l'occasion pour les Chefs d'Etat et de gouvernement de la planète de se réunir au siège de l'organisation pour échanger sur les questions d'ordre mondial.

Cette année aborde une riche palette de thématiques d'actualité, comme c'est le cas bien souvent. Ces questions portent notamment sur la santé, la jeunesse, le climat, le financement du développement et la sécurité internationale, régionale ou sous régionale en lien avec le terrorisme.

Des membres du gouvernement ont précédé le Vice-président ivoirien dans la capitale américaine depuis quelques jours. Ce sont, notamment, les ministres des affaires étrangères, Marcel Amon Tanoh, de l'intégration africaine et des Ivoiriens de l'extérieur, Ally Coulibaly et de l'Environnement et du Développement Durable, Joseph Seka Seka.

D'autres ministres dont, Kaba Nialé du Plan et du Développement et des personnalités telles que l'Inspecteur général d'Etat, Théophile Ahoua N'doli, devraient rejoindre la délégation ivoirienne.

Plusieurs habitués des arcanes onusiennes, dont l'ancien ministre des Affaires Etrangères, Alcide Djédjé, sont également présents à New York, en plus du représentant permanent de la Côte d'Ivoire auprès des Nations Unies, l'ambassadeur Léon Kacou Adom et de sa mission qui travaillent sur place.

La Côte d'Ivoire qui a retrouvé tout son prestige dans le concert des nations unies termine d'ailleurs, en décembre prochain, son mandat de deux années qu'elle a fièrement assumé en qualité de membre non permanent du Conseil de sécurité. Ainsi, en début décembre 2018, le Président de la République, Alassane Ouattara, avait lui-même présidé des débats de haut niveau au Conseil de sécurité. Le président ivoirien avait alors partagé avec le reste du monde, la voie de la paix et la tradition du dialogue chères à la Côte d'Ivoire, pierres d'angles de l'héritage légué par feu le président Félix Houphouët-Boigny. Alassane Ouattara avait également partagé avec une communauté mondiale encore traversée par mille contradictions, les recettes qui lui ont permis de sortir admirablement son pays de la crise postélectorale de 2010-2011.

Un retour définitif de la paix obtenu de fort belle manière qu'avait couronné, du reste, le départ de la mission de l'Onu en Côte d'Ivoire, fin juin 2017. Toute chose qui avait refermé la parenthèse de 13 ans de présence des casques bleus sur le sol ivoirien.

Benoit HILI, envoyé spécial à New York

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.