Cote d'Ivoire: Diabo - Les chefs de villages confient le développement de la localité au Président de la Comnat-ALPC

20 Septembre 2019

Les chefs traditionnels de Diabo, chef-lieu de circonscription, situé dans le département de Bouaké, viennent d'entreprendre une démarche auprès du préfet hors grade Kouadio Yao, président de la ComNat-ALPC et fils de la localité, afin de bénéficier de son expérience et son expertise, pour le développement de cette localité.

Une rencontre a eu lieu à cet effet, le samedi 14 septembre, à la résidence du Président de la Comnat-ALPC, dans le village de Soussoubo. Cela, à l'initiative du bureau des chefs de village de la sous-préfecture de Diabo, avec à sa tête, Nanan Kouamé Yobouet.

La rencontre avait pour thème : « la paix, la cohésion sociale et le développement de Diabo ». Au sortir des échanges, le Président de la Comnat-ALPC s'est dit favorable à cette démarche. « Ensemble, nous avons dégagé les pistes qui pourront nous permettre d'aller dans ce sens. Nous espérons qu'à partir de ce jour, les choses changeront, au niveau de la sous-préfecture de Diabo », a-t-il affirmé.

Pour leur part, les chefs, par la voix de Nanan Kouamé Yobouet, président de l'union des Chefs de Diabo ont exprimé leur satisfaction à l'issue des échanges et ont remercié leur fils pour son engagement, en faveur du développement de localité. « Diabo a accusé un retard au niveau de son développement, et a du mal à décoller. C'est la raison pour laquelle nous sommes venus solliciter l'appui de notre fils afin qu'il aide cette circonscription à progresser », a-t-il déploré.

Dans le même sens, Nanan Konan Joseph, conseiller au sein de l'Union, a rappelé que c'est en 1960 que Diabo a été créé. Mais, dira-t-il, depuis quelques années, cette localité est noyée par les difficultés de toutes sortes. Alors qu'elle regorge de cadres de valeur. « Nous souhaitons que notre fils, notre cadre, nous aide à sortir Diabo de sa léthargie. Diabo croupit dans les décombres. Et cela est inadmissible. Quand il fait chaud, on ne s'expose pas au soleil. On cherche l'arbre sous lequel on peut trouver de l'ombrage. Cet ombrage, nous le trouvons, en notre fils », a-t-il insisté.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.