Cote d'Ivoire: Bouaké/Après l'incendie au Grand marché - Le gouvernement apporte sa compassion aux commerçants sinistrés

20 Septembre 2019

Le ministre du Commerce et de l'industrie, Souleymane Diarrassouba, a apporté jeudi la compassion du gouvernement aux commerçants sinistrés de Bouaké.

« Au nom du premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, je suis venu vous exprimer la compassion du gouvernement suite au malheur qui vous a frappé », s'est-il adressé aux commerçants sinistrés du grand marché de Bouaké, lors d'une rencontre au centre culturel Jacque Aka. Cette compassion du gouvernement a été matérialisée par la remise d'une somme de 20 millions FCFA à ces commerçants sinistrés.

Le premier responsable du département du commerce et de l'industrie, qui avait, au paravent, visité le lieu du sinistre, a exprimé son administration pour ces commerçants sinistrés qui se sont relevés rapidement de ce drame en remettant en ordre de marche leurs outils de travail par la reconstruction de leurs hangars et magasins.

Il a également félicité le ministre des transports, Amadou Koné, ainsi que toutes les autres personnes de bonne volonté de la ville de Bouaké pour leurs soutiens multiformes qui ont permis à ces commerçants sinistrés de reprendre leurs activités.

Un violent incendie, qui s'est déclenché dans la nuit du 26 au 27 août 2019, a ravagé le marché d'oignon (Djabalôgô, en langue malinké) de Bouaké. Le coût total de ce sinistre, qui n'a fort heureusement enregistré aucune perte en vies humaines, est évalué à près de 273 millions FCFA.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.