Madagascar: Institut du chocolat de Madagascar - Première exportation de tablettes vers mi-octobre

Comme prévu, l'association PromoChocoMada a mis en place un institut du chocolat de Madagascar qui est localisé à Maibahoaka-Ivato.

« L'objectif consiste à pérenniser toutes nos actions dans la valorisation et la promotion du chocolat de la Grande île par le biais de l'installation d'un laboratoire et d'une salle de formation d'artisans chocolatiers », a expliqué Michel Fossaert, le Secrétaire général de l'association, lors d'une journée porte-ouverte pour faire connaître cet institut hier. « Nous avons pu former une quinzaine d'artisans chocolatiers dont cinq d'entre eux sont des pâtissiers qui veulent tout simplement avoir une formation sur l'application des décors de chocolat sur les gateaux, entre autres.

En revanche, les dix autres qui ont déjà reçu leur formation, vont monter leurs propres ateliers. En outre, nous faisons appel à des Maîtres chocolatiers français qui vont partager leur savoir-faire dans le domaine de la fabrication de chocolat. Nous cherchons entre-temps un débouché des chocolats produits par les apprentis en lançant un marketing de sympathie. La première exportation de tablettes de chocolat aura lieu ainsi vers mi-octobre prochain », a-t-il déclaré.

Chocolat de couverture. « Nous allons commencer par 250 tablettes de chocolat par mois et par atelier. Des artisans chocolatiers français se sont déjà mis d'accord à mettre un corner dans leur magasin, afin de valoriser les chocolats venant de l'institut du chocolat de Madagascar. C'est une action modeste mais concrète permettant de créer de la valeur ajoutée tout en améliorant les revenus des artisans chocolatiers malgaches », d'après toujours ses explications. Notons qu'à part la formation proprement dite, l'association PromoChocoMada se charge de la recherche d'un appui technique et financier, afin de lancer l'atelier de chaque apprenti.

A titre d'illustration, elle a mis à la disposition des apprentis différents matériels nécessaires à la fabrication de chocolat de qualité tels que les moules pour tous les personnages de fête. « Nous assurons également la régularité du chocolat de couverture, et ce, de qualité pour l'Institut en s'approvisionnant auprès des industriels locaux ou bien en mettant en place une ligne de production de chocolat de couverture par la transformation de fèves de cacao de qualité. Nous allons acquérir des matériels y afférents, pour ce faire. Et ce sera opérationnel à partir du mois d'avril 2020 », a enchaîné Michel Fossaert.

Labeliser les produits. En tout, l'association PromoChocoMada œuvre depuis la formation des apprentis pour être des artisans chocolatiers professionnels. Elle assure en même temps l'approvisionnement en matière première de qualité, ainsi que leur mise à dispotion des matériels modernes servant à fabriquer du chocolat de qualité qui sera ensuite mis en vente à l'export grâce à sa stratégie de marketing de sympathie.

Elle travaille actuellement avec le Bureau des Normes de Madagascar et les ministères concernés afin de labeliser les produits de ces artisans chocolatiers formés. Il s'agit d'un projet pilote de transformation agricole qui mérite d'être dupliqué dans d'autres filières afin d'assurer le développement économique de Madagascar. Pour Sébastien Gohier, le Maître chocolatier français qui a prodigué deux séances de formation à l'Institut du Chocolat de Madagascar, depuis le début de ce mois-ci, il met au point le chocolat de couverture en vue de fabriquer des chocolats mendiants ou des moulages de chocolat. « La formation porte en premier lieu sur l'éducation du goût.

A la fin, les apprentis peuvent se débrouiller pour faire une créativité en utulisant tous les ingrédients locaux comme les sésames, les amandes et les épices. L'objectif est de mieux valoriser les tablettes de chocolat de Madagascar, qui sont à base de cacao le meilleur au monde, tout en respectant les normes internationales », a-t-il conclu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.