Congo-Brazzaville: Biogaran contribue à la réduction des dépenses des ménages

Le laboratoire pharmaceutique français a lancé ses activités au Congo le 19 septembre. Les produits génériques qu'il propose aideront les ménages à se soigner à moindre coût.

Le laboratoire Biogaran prévoit d'améliorer la prise en charge, le suivi et la sécurité des patients grâce aux médicaments accessibles de qualité. La structure apportera, par ailleurs, une information médicale actualisée aux professionnels de santé tout en garantissant la bioéquivalence dans le strict respect des standards certifiés par l'Agence européenne du médicament, a expliqué le pharmacien, Romain Pujol, responsable des opérations en Afrique de l'ouest et du Centre de Biogaran. Il a, en outre, évoqué une étude réalisée au Congo sur les patients hypertendus qui montre que sur 41% des cas, un tiers n'est pas traité et les deux tiers traités ne sont pas suivis. « La pharmaco vigilance que va assurer Biogaran permettra de mieux sécuriser les patients », a-t-il déclaré, saluant les efforts que fait le gouvernement dans l'amélioration de l'accès aux soins de qualité.

Les produits génériques proposés par Biogaran concernent la cardiologie, la gastro-entérologie, l'urologie, la neurologie. Evoquant leurs avantages sur l'économie des ménages en matière de santé, le Dr Mampouya (pharmacien) a indiqué qu'ils sont 20 à 30% moins chers et permettent ainsi d'empêcher les patients à se procurer les faux médicaments.

Pour sa part, le pharmacien-biologiste, le Dr Etienne Mokondji Mobe, a salué le lancement des activités de Biogaran au Congo. Selon lui, le laboratoire pharmaceutique français contribuera efficacement à la lutte contre les faux médicaments. « 50% des médicaments vendus sur internet sont faux et 20 à 60% des faux médicaments sont en circulation : le cas des antipaludiques est catastrophique », a-t-il fait savoir.

Le Dr Etienne Mokondji Mobe a ainsi exhorté les médecins et les pharmaciens à toujours travailler en intelligence pour l'intérêt du patient qui doit être mis à l'abri du faux médicament.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.