Togo: Plus de 2.000 armes et 10.000 munitions saisies détruites au cours d'une opération d'incinération

21 Septembre 2019

Depuis 1981, la journée du 21 Septembre est décrétée Journée internationale de la paix par les Nations Unies.

Pour célébrer l'évènement de ce jour, la CNLPAL (Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération des Armes Légères et de petit calibre) en collaboration avec l'UNREC (Centre régional pour la paix et le désarmement en Afrique), a procédé à la destruction de munitions et des armes obsolètes et celles issues des saisies près des de réseaux criminels ou encore d'individus qui ne sont pas habilités à les détenir. Ce fut au champ de tirs à Agoè Nyivé.

Présidant cette cérémonie, le ministre togolais de la Sécurité Yark Damehame a rassuré de ce que, « au Togo, nous savons tous ce que coûte la paix. En décidant de procéder à l'incinération de ces armes, nous réaffirmons notre engagement à œuvrer pour la préservation de la paix ». « Pour préserver la paix, et tout ce qui peut menacer la sécurité, il n'y a pas d'état d'âme. Il a salué et encouragé les forces de défense et de sécurité pour le sacrifice et la bravoure dont ils font montre pour venir à bout des réseaux criminels et récupérer ces armes à feu dont certaines sont automatiques et d'autres de fabrication artisanale.

C'est un son de cloche bien partagé par le Coordonnateur du système des Nations Unies au Togo, Damien Mama, qui dans son mot avant la mise à feu des armes obsolètes et celles saisies près des réseaux criminels, a placé l'évènement dans son contexte indiquant que « cette journée marque l'illustration de la volonté du gouvernement du Togo, à faire de la paix un élément déclencheur du développement ». Il s'agit aussi de l'avis de M. Mama, d' « un acte concret de paix, de sécurité et de stabilité » indispensable pour le développement harmonieux de nos pays.

Autre réaction ayant marqué cette incinération des armes, c'est celle du président de la CNLPAL, Le Commissaire divisionnaire Têko Koudouovoh. « Cette célébration est relative à la non violence et à la cessation des hostilités » ce sont à les mots du premier responsable de la CNLPAL qui dans son analyse de situation, a aussi également ajouté que par cette opération, « le Togo réaffirme ainsi son engagement à la lutte contre l'insécurité sur l'ensemble du territoire national », vu que ces engins de la mort qui sont détruits au cours de ladite cérémonie, « constituent l'instrument privilégié, utilisé pour commettre les violences de tous ordre ».

Pour information, ce sont plus de 2000 armes saisies, et plus de 10.000 munitions qui ont été mises à feu ce jour.

T228

N.B : En image, la mise à feu des armes et munitions par le ministres Yark et les responsables de l'UNREC et de la CNLPAL

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.