Guinée: Tenue de la revue semestrielle de la mise en œuvre des plans opérationnels de travail

21 Septembre 2019

Le ministère de la Coopération et de l'intégration africaine en collaboration avec le système des nations unies(SNU) en Guinée, a organisé ce vendredi 20 septembre 2019 à Conakry, une cérémonie de présentation de la revue semestrielle de la mise en œuvre des plans opérationnels de travail (POT).

Dans son discours de circonstance, Pr. Alfred Georges Ki-Zerbo coordinateur résident par intérim du SNU en Guinée a dit que cette revue du POT 2019 du SNU se rapporte aux six premiers mois de sa mise en œuvre. "En nous offrant l'opportunité de mesurer la contribution de la famille des nations unies, en collaboration avec la partie nationale et les partenaires techniques et financiers, aux efforts de développement de la Guinée, cette revue nous permet de présenter les progrès et résultats atteints, les défis identifiés et les leçons apprises, à même de renforcer l'appui du SNU au gouvernement, en faveur de l'agenda 2030 des objectifs de développement durable", a-t-il entamé.

Poursuivant, il a fait savoir que durant le premier semestre 2019, ils ont mené leurs activités conjointes dans un environnement sociopolitique marqué par la relance des réformes économiques et financières avec en particulier la réussite des trois premières revues du programme de facilité élargie de crédit (FEC 2017-2020).

Selon ses dires, c'est dans ce contexte que toutes les agences du SNU, dans la mise en œuvre conjointe du PNUAD, soutiennent le processus de décentralisation et de développement local, fortement promus par les autorités à tous les niveaux.

Le SNU, en collaboration avec le gouvernement et les PTFs, a pris en compte le processus de déconcentration et de décentralisation y compris le programme des communes de convergence. "Nous nous sommes également attelés à coller aux attentes en termes de renforcement des capacités des autorités et services locaux, y compris à travers le transfert effectif et l'utilisation efficiente des ressources. Les agences du SNU, durant ce premier semestre 2019, ont soutenu le processus de réforme des nations unies, en renforçant les mécanismes de planification et de coordination régionaux permettant à nos équipes sur le terrain de mieux travailler ensemble, dans la synergie et la complémentarité. L'engagement et la mobilisation des acteurs communautaires et des autorités locales ont facilité tous ces accomplissements. Il reste néanmoins à relever les défis liés à l'appropriation des documents de politique, de programme et de stratégie au niveau local; au déploiement de mesures adéquates face à la vétusté de certaines infrastructures, l'insuffisance du personnel, le manque de moyens logistiques des services publics locaux. Une meilleure coordination des interventions des services techniques et des partenaires au développement autour du PNDES à la faveur des inscriptions dans les GT reste tout aussi cruciale", a fait savoir le diplomate onusien.

Prenant la parole, Djené Keita ministre de la coopération et de l'intégration africaine a d'entrée dit que le SNU en Guinée travaille énormément, en silence mais de manière très efficace.

Pour elle, cette coopération avec les Nations-Unies touche tous les secteurs de la vie dans le pays.

"Donc la revue qu'on va faire maintenant c'est un peu la somme de toutes les évaluations de terrain pour voir tous les acquis mais aussi là où on a de retard parce qu'il y a toujours de retard. Et parfois, ce n'est simplement de mauvaise volonté, c'est si on n'a pas eu de ressources pour continuer ou alors il y a eu des empêchements", a-t-elle renchéri.

Aux dires de Djené Keita, le but de cette revue, c'est d'assurer assurer que les objectifs du PNDS soient atteints.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.