Ile Maurice: Affaire Roches-Noires - Le DPP a 13 jours pour faire appel du non-lieu prononcé

21 Septembre 2019

Interjettera-il appel de la décision des magistrats Raj Seebaluck et Razia Jannoo-Jaunbocus dans l'affaire Roches-Noires ?

Ces derniers ont prononcé, le vendredi 13 septembre, un non-lieu en faveur de l'ancien Premier ministre Navin Ramgoolam, et des anciens Deputy Commissioners of Police, Rampersad Sooroojebally et Premnathsing Jokhoo, alors responsables de l'AntiDrug and Smuggling Unit et du National Security Service respectivement.

En tout cas, la décision du Directeur des poursuites publiques (DPP), Me Satyajit Boolell, devrait être connue d'ici la semaine prochaine. «On étudie les conclusions afin de voir s'il y a une possibilité de contester le 'ruling' de ces deux magistrats qui ont accédé à la requête de la défense, réclamant un 'no case to answer'. Si besoin est, on va préparer les points d'appel», nous confie une source proche du DPP. Des 21 jours que ce dernier a pour décider de la marche à suivre, il n'en reste plus que 13.

«On étudie les conclusions afin de voir s'il y a une possibilité de contester le 'ruling'»

Sollicitée pour une réaction au commentaire du ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, qui dit souhaiter que le DPP interjette appel comme dans le cas de Pravind Jugnauth, une source proche du dossier dit ne pas comprendre la comparaison. «Le cas de Pravind Jugnauth et celui de Navin Ramgoolam sont totalement différents. Les faits sont différents. D'ailleurs, le premier concernait un conflit d'intérêt et il y avait matière à renverser le jugement. Par ailleurs, pour l'ancien chef du gouvernement, si on étudie les conclusions de près, je ne vois pas comment on peut contredire chaque point élaboré par les magistrats, qui ont été méticuleux dans leur approche.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.